AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un peu à la hâte (Antonio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marquise Atwood
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 189
Age : 28
Pensée du moment : Abuse du présent, laisse aux rêveurs le futur et aux morts le passé
Profession : Infirmière
Love : Steward mais est ce que ça compte pour lui?
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne
Indice De Survie:
23/100  (23/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Un peu à la hâte (Antonio)   Dim 1 Juil - 17:03

À la fois anxieuse et timide la jeune femme se sentait perdue dans ce manoir si prestigieux, ce n'était pas que la demoiselle n'avait jamais vu d'un endroit si luxueux mais tout simplement parce qu'elle se sentiat un peu à l'écart. Il y avait deux hôtes pour els accueuillir et puis rien, un vent vide tout simlement, personne, tout était désert. Un peu de retard c'était fort possible mais après quelques heures d'Attente Marquise comprit qu'il n'y avait pas que le retard, ceux-ci ne s'étaient pas présentés comme il se devait. Il y aurait alors une possibilité de maladie, mais tout les deux malades? C'était un peu étrange tout de même, enfin cela ne regardait nullement la petite blonde et de ce fait, vallait mieux pour elle qu'elle se mette plutôt à réfléchir aux plans de la journée plutôt que se mettre à enquête sur l'absence des hôtes, après tout il ne devait pas y avoir quelque chose de si grave que cela, ils vienderont demain sans aucun doute, s'excusant de leur absence pour x raison et leur expliquer le déroulement de leur séjour.

Quoi qu'il en soit, Marquise avait sans doute mieux à faire que de poiroiter dans le Hall d'entrée, il y avait tant à voir, tant à découvrir et tant à faire que ce serait dommage de gaspiller ces douces minutes pour regarder ses pieds ou encore pour se tourner les pouces, non mieux vallait qu'elle aille défaire ses valises et ranger le tout dans les endroits appropriés. L'anglaise savait bien qu'il y avait des colocataires, elle ignorait leur identité mais cela était sans importance après tout il ne s'agissait que d'un séjour , c'était pas si elles allaient devenir les meilleurs amies de la planète, alors aussi bien se la jouer discrète et y aller une étape à la fois.Et donc la première étape était de proposer l'aménagement de la chambre pour les jours qui suivent et de maintenir l'ordre dans le possible. Marquise était quelque peu maniaque au ménage et de ce fait il ne pouvait pas y avoir de désordre dans cette chambre, le reste sera à voir avec ses colocataires.

C'est alors qu'une forte douleur à la tête se fit sentir, Marquise ferma les yeux un instant, tentant de se concentrer du mieux qu'elle le pouvait, il y avait déjà plus de 28 heures que la jeune femme n'avait pas avaller un truc. C'était très mauvais pour sa santé, elle le savait bien en tant qu'infirmière mais il y avait le temps, elle voulait à tout prix tout savourer de sa vie, du temps que la petite blonde pouvait prendre pour elle pour une fois.La jeune anglaise posa alors sa main droite sur sa tête doucement tentant de garder son calme, c'était assez intense, pas au point d'une migraine mais tout de même assez fort pour troubler son esprit. Elle chercha à tâton son sac à main qu'elle avait l'habitude de traîner avec elle, à l'intérieur il y avait des tylenols, enfin quelque chose qui puisse l'Aider mais voilà que soudainement elle s'était mise à saigner du nez, vous comprenderez que dans cette facheuse position le seul réflexe que les gens ont c'est de mettre la main sur le nez et de courir dans tout les sens en quête d'un mouchoir. C'est quelque peu ce que Marquise fit, oubliant littérallement son sac à main dans le hall, partant en direction des escaliers afin de se rendre dans les toilettes, au moin pour nettoyer tout ce fracas, de manière assez rapide avant que sa jolie robe rose moulante soit tachée de sang. Au plus grand de ses malheurs, la jeune femme fonca dans un jeune homme le tachant par accident. Comment pouvait-elle se sentir à cet instant précis? Trop honteuse pour dire quoi que ce soit, elle demeura sur place,les mains pleines de sang, celles-ci plaquées sur son nez et sa mine troublée, elle ne bougea plus. Figée, Marquise ne savait pas trop comment réagir, elle était profondément désolée, ignorant ce que le jeune homme allait faire, s'il sortait et qu'il était égallement dans la presse? Elle venait de bousiller ses vêtements et demeurait sans parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio Perral
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 560
Pensée du moment : Oublier mon cruel père et mes crétins de demi frères
Profession : Etudiant en droit?
Love : Ce mot existe?
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Peut être toi... J'espère que non
Indice De Survie:
72/100  (72/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Un peu à la hâte (Antonio)   Lun 2 Juil - 16:22

Le jeune homme venait à peine de s'installer dans ce grand manoir, beaucoup trop grand et trop luxueux à son gout enfin bon. Il n'allait pas se plaindre non plus car il avait la chance de vivre ses vacances ici et non pas dans sa maison de campagne avec son père où il était sûr d'être encore martyrisé pour avoir fait des études qui coutaient trop chères à sa famille. Bref pour une fois qu'il pouvait quitter son pays natal, l'Espagne, pendant ses vacances et pour rien, il n'allait pas gêner. D'ailleurs après avoir fait un tour rapide des lieux, le jeune homme alla directement dans sa chambre. Il vit qu'il aurait des colocataires ce qui ne le dérangeait pas vraiment. Il faut dire que rarement le jeune homme osait protester, c'était un traumatisme causé par son père. Après avoir rangé ses quelques affaires, le jeune homme décida d'aller faire un tour des environs, histoire de voir où il avait finalement atterri.

Sortant de sa chambre, laissant ainsi ses colocataires faire comme bon leur semblaient -d'ailleurs ils avaient l'air bien sympathique en tout cas il était bien content de voir qu'il pourrait s'entendre bien avec eux, il espérait que leur relation de colocataires n'allait pas avoir de lourdes conséquences- le jeune homme passa par les nombreux couloirs. Chaque couloir reflétait la richesse que possédait le propriétaire des lieux, comme pour rappeller le luxe que ce dernier se permettait. Cela faisait presque envier Antonio mais bon, qui sait ce que l'avenir lui réservera? D'ailleurs l'avenir lui réservait une surprise et il n'avait pas à attendre aussi longtemps.

C'est en voulant descendre un escalier, qu'il ne vit pas une jeune demoiselle foncait sur lui. Apparemment elle semblait pressée de faire quelque chose, et le jeune homme étant un peu dans les nuages ne l'avait pas remarqué. Mais si vous pensez que cela ne s'arrêtait qu'à là vous vous trompez. Le jeune homme se retrouva vite avec du sang sur sa chemise, mais il ne le remarqua pas de suite. D'ailleurs il ne remarqua pas que la jeune demoiselle était en train de saigner du nez. En fait elle lui avait fait perdre l'équilibre et... le jeune homme dégringola des escaliers. Roulade sur l'escalier, sa chute, ou plutôt sa course, se stoppa par un mur qu'il percutta de dos. Heureusement plus de peur que de mal, il ressentit une petite douleur au niveau où il s'était cogné mais rien de plus. Se mettant en position de tailleur, il apperçut alors le sang sur sa chemise et prit sur le moment un air terrifié. Mais qu'est ce que ce sang faisait donc sur lui? Allait il donc mourir? Il ne vit pas la jeune demoiselle qui s'approcha de lui.

Il faut dire qu'il était plutôt préoccupé sur sa survie, mais bizarrement il remarqua que ce sang ne l'appartenait pas. Non pas qu'il pouvait voir son sang au premier coup d'oeil, mais en fait il remarqua qu'il ne s'était ouvert de nul part et donc il soupira, un peu rassuré de voir qu'il n'avait vraiment rien. Levant sa tête, le jeune homme apperçut alors la demoiselle qui l'avait bousculé, avec une main au niveau de son visage. Mais c'est alors qu'il compris où ce sang venait. Sortant un mouchoir de sa poche, il l'appliqua à l'endroit où elle saignait du nez et appuya légèrement au niveau du haut du nez, histoire de stopper l'hémoragie.

Bon dieu!!! Vous saignez Mademoiselle!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-and-survived.forum-2007.com/index.htm
Marquise Atwood
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 189
Age : 28
Pensée du moment : Abuse du présent, laisse aux rêveurs le futur et aux morts le passé
Profession : Infirmière
Love : Steward mais est ce que ça compte pour lui?
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne
Indice De Survie:
23/100  (23/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Un peu à la hâte (Antonio)   Mar 3 Juil - 6:29

Un peu trop hâtive pour trouver où se trouvent les toilettes la jeune femme n'Avait même pas fait attention à où est ce qu'elle mettait les pieds. Non seulement c'était dangereux, elle aurait pu se blesser tout de même, basculer ou même rater une marche ce qui aurait pour effet de lui faire peut-être bien une petite entorse mais en plus de cela notre jeune blonde insouciante pouvait bousculer une autre personne. Pas de chance, elle fonça dans un jeune homme qui ne semblait pas l'Avoir vue. Pronfondément perplexe, la jeune blonde tenta de réfléchir à ce qui venait de se produire, sa tête de cessait de tourner en rond, elle n'était nullement concentrée pour se rendre compte de quoi que ce soit. Une impression de fatigue incroyable avait envahie sa tête, sa conscience était demeurée au placard xD. Pourtant sans vraiment s'en rendre compte elle avait fait plus que simplement bousculer une personne, le jeune avait fait une chute en bas des escaliers.

La jeune anglaise demeura pétrifiée, quelle horreur! C'était elle qui avait fait ça? On pourrait la prendre pour une meurtrière, on pourrait croire que ce geste était intentionnel et pourtant il s'Agissait d'un simple accident. Enfin un simple accident qui s'Affichait comem téant un énorme désastre pour la Atwood. Sans vriament réfléchir aux conséquences, la demoiselle se précipita vers lui, elle garda cependant sa main gauche sur le nez qui coulait encore quelque peu et se mit aussitôt à regarder s'il semblait être en état de se lever. Tout semblait être stable chez le beau brun, elle en avait de la chance tout de même. Il aurait aussi bien pu venir contre elle, de nos jours, tout est considéré comme un crime et ce même en étant un accident. Un peu de sang sur sa chemise pouvait aussi bien prouver qu'il s'agissait bel et bien de Marquise, enfin un peu trop inquiète peut-être, la jeune femme ne savait plus où en donner la tête avec cette situation. Elle se sentait vraiment mal, mal dans sa peau, c'était atroce, abominable et impensable qu'elle ait pu faire une chose pareille.

Puis le jeune homme ne se préocupa que très peu de sa douleur, non son attention se porta plutôt sur Marquise, il sortit son mouchoir de sa poche et se mit à essuyer le nez de la demoiselle, question d'Aider à stopper l'hémoragie, la Atwood tint le mouchoir en mains propres et le regarda avec un regard désolé, une mine confuse et un sourire blasé. Comme elle regrettait d'être partie à la course tandis que tout près il y a vait une toilette pour dames, peut-être bien un réflexe, elle l'ignorait mais ce geste avait été à un tel point stupide qu'elle se devait de se faire pardonner, du moin s'excuser.Surtout qu'a présent le beau brun s'inquiétait pour elle, il n'avait pas à se faire du soucis, il n'y avait rien de grave, rien de tragique, c'était tou banal pour Marquise. Dans le domaine médical, il fallait dire qu'elle avait vu pire mais tout de même qu'elle se mette à saigner du nez en plein après-midi tout bonnement sans aucune raison, il y avait de quoi s,inquiéter. Il suffirait simplement qu'elle se mette à creuser ses méninges pour s'appercevoir que la source vint de sa famine


-Non non non ne vous inquiétez pas, ce n'est rien, ça passera, mais vous! Vous! Vous vous êtes blessé? Vous éprouvez certaines douleurs? Engourdissements?Étourndissements?


Marquise se prit une main sur la tête tout en gardant l'Autre sur le mouchoir,elle était excessivement nerveuse, il n'y avait pas à dire, surtout que ce n'était pas le genre de choses qui avait l'habitude de se produire, elle avait assisté à des tragédies mais jamais elle en avait été coupable. Parlant justement de cette culpabilité, la jeune blonde supporturait mal le fait d'Avoir fait du mal, d'avoir, blesser ou même tuer quelqu'Un. Lorsque cette pensée lui traversa l'esprit la demoiselle eut un frison qui lui parcoura le corps. La pauvre était si perdue qu'elle ne s'Avait plus quoi faire pour le remettre en place, c'était comme si elle avait soudainement un blanc de mémoire, cette angoisse la paralysant.


-Je suis profondément désolée,je...j'Aimerais faire quelque chose pour vous, je me sentirais mal de vous laisser partir ainsi alors que j'Ai bousiller votre chemise et que enfin je vous ais blesser. Je vous acheterais une autre chemise, hum... encore désolée Fit Marquise en secouant la tête toujours en gardant le mouchoir contre le nez, c'était ridicule, complètement banal et absolument pathétique mais elle se devait de s'Assurer qu'il aille bien avant tout, et puis elle ne pouvait pas faire celles qui se fichent de tout, elel venait tout jsute de le faire chuter, il n'Avait de quoi passer à côté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio Perral
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 560
Pensée du moment : Oublier mon cruel père et mes crétins de demi frères
Profession : Etudiant en droit?
Love : Ce mot existe?
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Peut être toi... J'espère que non
Indice De Survie:
72/100  (72/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Un peu à la hâte (Antonio)   Mer 4 Juil - 17:07

Pourquoi le jeune homme agissait ainsi? Pourquoi le sang lui faisait tant cette peur? Il fallait être franc et l'avouer le jeune homme ne pouvait que penser à son passé par cette vue de sang. A force de le battre aussi souvent, il n'était pas rare qu'Antonio finisse par saigner. Toute sa vie, il avait vu son sang coulait le long de son corps. Le sang ne lui faisait pas peur, mais lui rappellait bien de mauvais souvenirs lorsqu'il était avec son père. Lorsque sa mère était en vie cela allait encore, car cette dernière pouvait le protéger. Mais depuis qu'elle n'était plus là ce fut de pire en pire. Le jeune homme ne savait pas quoi faire, mis à part de subir les coups de fouet de son père au niveau de son dos. Bref voir ce sang lui rappellait son père voilà pourquoi il avait agit si vite. Le jeune homme regarda la jeune demoiselle avec un léger sourire pour lui dire que ce n'était rien. Il en avait connu pire et ce n'était pas une simple roulade le long de l'escalier qui allait lui faire plus de mal qu'il en avait eu jusqu'à maintenant.

Tentant d'être le plus serviable possible, le jeune homme avait cependant des notions bien trop peu assidus pour avoir la prétention d'être médecin, cependant, il connaissait les quelques premiers soins au cas où. Le jeune homme sourit à la jeune femme pour la rassurer. Elle avait l'impression d'être coupable, mais de quoi donc? Le jeune homme s'était juste écrouler le long de cet escalier rien de plus. Elle ne l'avait pas tué à ce qu'il sache non? Sinon le paradis ressemblerait fortement au monde terrestre.

Ne vous inquiétez pas pour moi je n'ai rien si cela peut vous rassurer. Juste quelques douleurs qui vont passer. Par contre c'est tout de même bizarre que vous saignez à ce point. Vous ne devez pas boire beaucoup je pense

Ce n'était que des suppositions de la part du jeune homme, car rappellons le qu'il était étudiant en droit et non en médecine. Le jeune homme sourit à la jeune demoiselle se demandant bien pourquoi elle en faisait tout une histoire. Mais si on mettait à la place d'elle on pouvait comprendre, enfin bon. Lentement l'hémoragie se stoppa, heureusement car sinon cela voulait dire que c'était plus grave. Bon par contre il était vrai qu'il avait eu la malchance de prendre une chemise blanche et donc une seule tache de sang suffisait pour qu'on la remarque. Mais bon ce n'était pas grave il y avait eu pour le moment plus de peur que de mal dirait on.

Voilà je pense que tout va mieux maintenant

Il fut un peu amusé de voir dans quel était d'anxiété la jeune femme s'était mise. Rachetez une chemise? Mais il pouvait la laver non? Et puis Antonio n'était pas le genre à accepter les cadeaux des autres. Mais apparemment la jeune demoiselle semblait mieux s'y connaitre que lui en médecine. Engourdissements... Etourdissements... ce n'était pas des termes qu'Antonio sortirait souvent. D'ailleurs il n'aurait pas eu l'idée de les employer.

Euh... Rien de bien grave. Juste une légère douleur au niveau de mon épaule droite mais ca va passer

"Ca va passer"... C'était toujours ce que disait Antonio. Il ne voulait pas qu'on le déshabille. Il ne voulait pas qu'on voir ces marques. Le jeune homme ne voulait pas qu'on lui demande d'où viennent ces cicatrices que l'on pouvait appercevoir dans son dos, malgré ses tatouages. Voilà pourquoi il souriait tout le temps, pour montrer que tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-and-survived.forum-2007.com/index.htm
Marquise Atwood
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 189
Age : 28
Pensée du moment : Abuse du présent, laisse aux rêveurs le futur et aux morts le passé
Profession : Infirmière
Love : Steward mais est ce que ça compte pour lui?
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne
Indice De Survie:
23/100  (23/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Un peu à la hâte (Antonio)   Jeu 5 Juil - 2:11

La jeune femme avait le souffle court, quelque peu anxieuse de cet évenement et pourtant le jeune homme se portait à merveille. Merveille était certe un fort grand mot mais le bel inconnu n.était pas non plus mourrant, sinon il était un excellent comédien pour camoufler la douleur. Quoi qu'il en soit, il devait être tout de même quelque peu sonné. Peu importe l'ampleur du coup qu'il avait recu par l'escalier, il devait y avoir forcément une certaine douleur et de ce fait, la demoiselle se devait de s'assurer si la douleur était mineur ou bien s'il y avait d'Autres séquelles. Un peu maniaque peut-être, vous comprenderez qu'en tant qu'inifirmière, il était dans son devoir de s'Assurer à ce que le patient se porte bien. La Atwood ne pouvait pas le considérer comme étant un patient mais tout de même, ayant provoqué l'accident, c'était la moindre des choses que de s'assurer à qu'il soit en mesure de se lever. Marquise pouvait comprendre qu'il veule la rassurer mais ce n'était pas simplement en lui dissant qu'il allait bien qu'il la convinquera qu'il soit fonctionnel si je ne peux me le permettre.Non il fallait qu'elle voit qu'elle le constate de ses propres yeux. Vous vous imaginez si le jeune homme finit d'urgence à l'hôpital parce qu'il avait une plaie qui s'est infectée et qui a empoissoner son sang, comment réagirait-elle face à cela? Non il fallait que tout cela soit clair, qu'elle soit sure de ce qu'il dit. Oui parce que en plus de cela, la plupart des patients voulaient se la jouer orgueuilleux et de ce fait, ils cachaient beaucoup de choses à leur sujet jusqu'à ce que le medecin leur annonce une maladie. Voilà il suffissait simplement d'Avouer quelques blessures, d'avouer qu'ils ne mangeaient pas sainement. Pourquoi il faut de l'orgeuil, ils ont peur de quoi au juste? Les médecins ne sont pas là pour le juger, ils ont mieux à faire, ils ont des vies à sauver alors pourquoi se la jouer rebelle. C'est une chose que Marquise avait cherché à comprendre et pourtant à chaques fois qu'elle pensait détenir la réponse, le cas des gens semblait se compliquer alors elle abandonna en se disant que les gens ont peur d'avoir l'air minable, d'Avouer leurs faute,s elle ne voyait pas d'Autres intérêts.

-Non j'en suis pas certaine, il fut vraiment que j'examine cela. Je dois vriament m'assurer tout aille bien sinon je ne cesserais de me tourmenter pour le restant de la journée, chose que je doute que vous souhaitiez qui se produise.

Marquise n'Avait fait le point que sur lui, elle avait évité de parler de son propre cas,du fait qu,elle se mette à saigner ainsi du nez pour aucune raison valable. Enfin mieux vallait sauver les autres que se sauver soi même. La Atwood était peut-être bien un peu trop généreuse avec les autres et s'oubliait très souvent, c'est peut-être pour cela qu'elle n'Avait jamais vécu de grande histoire d'Amour, elle avait opté pour demeurer l'Amie fidèle et la confidente d'honneur plutôt que de s'Aventurer avec des relations amoureuses. Enfin quoi qu'il en soit, la jeune femme déviait ouvertement tout ce qui la concernait pour faire le point plutôt sur les autres. Après tout c'était sans importance ce qu'elle vivait non, qui pouvait bien s'intéresser à son histoire, personne, du moin c'est ce qu'elle croyait. Marquise préférait ne pas perdre trop de temps la dessus, du moin en dire le moin possible, sufissament pour satisfaire son interlocuteur.

-Probablement de la fatigue, rien de grave je vous assure

C'était en effet peu de chance, une chemise blanche avec un tache à la gauche, c'était tout à fait visible, n'importe qui aurait pu se rendre compte de ce détail.. Marquise était tout à fait honteuse de son geste et ignorait quoi faire pour le réparrer, elle voulait bel et bien lui acheter une autre chemise mais il semblerait que le bel inconnu soit en désaccord. pourquoi pas? Après tout elle venait de l'abîmer, elle était si perdue, si angoissée et si torturée d'Avoir fait quelque chose de mal, que la jeune femme tremblait des mains. Elle était tout simplement nerveuse et cherchait une solution à court terme, question qu'il puisse vaquer à ses occupations, il ne descenderait pas des escaliers rien que pour faire une promenade, surtout pas dans ces habits, ça serait peu probable c'est pourquoi il fallait faire vite. L'hémoragie s'était stoppée et le mouchoir avait pris désormais une couleur rouge entièrement. Manquait plus qu'à se trouver une poubelle et de jette le morceau fin et ensuite aller se désinfecter les mains pour partir à la recherche de son sac à main.

-Tout va mieux? Mais je ne comprends pas, vous venez de chuter et tout va mieux? Mon pauvre, vous êtes quelque peu modeste ne trouvez vous pas? Votre bonheur est simple.

C'est alors qu'elle lui parlait de ces symptômes de commosion cérébrale, rien n'était impossible tout de même mais le jeune homme se montrait toujours aussi peu coopératif. Il se refusait de la laisser examiner son état. Épaule droite, bien c'était déjà un début, manquait plus que voir s'il y avait une hémoragie interne, c'était égallement possible mais bon elle n'allait aps non plus le déshabiller de force et certainement pas dans un escalier, cela laisserait sous entendre certaines choses, alors la jeune femme n'insista pas plus sur le sujet, préférant se résigner à l'idée qu'il puisse être simplement atteint d'un bleu à l'épaule et rien de plus. Par contre Marquise n'était pas rassurée, elle demeurait inquiète, il fallait bien qu'elle fasse quelque chose pour lui, aussi minime soit cette chose.

-Écoutez, faites moi confiance, je ne suis pas médecin, je suis infirmière et je me nomme Marquise,je n'ai rien à cacher, si vous permettez, j'aimerais bien examiner votre épaule. Je ne dis pas dans cet escalier mais dans ma chambre sous un café et un gâteau tiramisu que je me suis permise d'aller faire préparer en matinée.C'est de bonne volontée, je vous aurait bel et bien proposer d'aller faire un tour sur la falaise mais je crain que cela ne soit trop déplacé, donnez moi une chance de me racheter monsieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu à la hâte (Antonio)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu à la hâte (Antonio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miguel Saez [Antonio]
» Perreault, Antonio
» le lecteur de cadavres Antonio Garido
» ANTONIO CARLOS JOBIM
» Pinard, Antonio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Rez-de-chaussé du manoir :: Le Grand Escalier-
Sauter vers: