AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Insomnie nocture [Liiiibre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noémie Dubois
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 509
Pensée du moment : Je suis parfaite, et alors ?!
Profession : Future Reine d'Angleterre voire Premier Ministre
Love : Personne n'est assez bien pour moi
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Toi, ou peut être toi en fait =]
Indice De Survie:
100/100  (100/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Insomnie nocture [Liiiibre]   Dim 1 Juil - 17:00

Noémie avait passé une première journée particulièrement riche en émotions. Enfin, même sa semaine entière avait été riche en émotions et particulièrement passionnante et je suppose que vous mourrez tous d’envie de savoir pourquoi… Simplement, la curiosité est un vilain défaut et il est bien connu que la plupart du temps, la jeune femme disait uniquement ce que son interlocuteur souhaitait entendre. Personne ne pouvait la qualifier de menteuse pour autant, après tout elle pratiquait le théatre et l’art dramatique depuis son jeune âge alors travestir ses traits était devenue chose aisée. De plus, qui aurait pu soupçonner une jolie brune a l’air ultra angélique ? Personne. Du moins à Londres il ne fallait mieux pas, on ne s’attaque pas à une famille anoblie par la famille royale elle-même n’est-ce pas ?! Bon d’accord, si Thibault était un politicien très doué, austère et typiquement Anglais – malgré qu’en fait il soit cent pour cent français – l’on ne pouvait pas dire que Venus – d’ailleurs qui pouvait porter un nom pareil et être totalement équilibrée ? – qui était pourtant une Anglaise pure souche soit le comble du bon goût et du raffinement. Vous comprendrez donc que Noémie le soit, ayant toujours prit sa blonde peroxydée de mère en parfait contre-exemple. Franchement, vous ne pourriez même pas supporter ses deux affreux chihuahuas nains - ou peut être sont-il d’une autre race mutante inconnue et tout aussi laide – plus d’une journée, surtout quand ils sont couinants et vêtus d’une manière assortie à celle de leur proprio. Glauque, je sais. Vous comprendrez donc parfaitement que la mère de Noémie – officiellement vulgo et chirurgienne esthétique – se soit transformée – selon les dires de la jeune femme – en cardiologue réputée, souvent en voyages de par le monde avec « Médecins sans frontières » Il fallait au moins ça pour garder la face devant toutes ces familles très WASP et oh combien barbantes. Mais bon, Noémie serrait les dents et supportait les pincements de joues des vieilles comtesses et autres humiliations du même type pour se faire ce qu’on appelle communément des « relations ». Oui, la belle brune souhaitait elle aussi s’engager dans la politique, mais contrairement à son salaud d’infidèle de géniteur, elle, elle aurait un rôle bien plus important. Genre prendre la place de Gordon Brown. Elle se serait bien éprise du Prince William mais vu que pour l’instant il n’était pas sûr de succéder à sa grand-mère, ce n’était même pas la peine. Quel intérêt ?! Elle était jeune et canon et il était… jeune et euh re jeune. Oui, on ne critique pas un Prince, bien sûr. JAMAIS. Même si Harry est un crétin fini par exemple, on se doit de lui trouver quelques qualités. Du genre, hum... Oui, bon passons, vous l’aurez compris, le paraître est genre prédominant et chacun se doit d’être un minimum hypocrite, le temps que la réputation est sauve. Oui, parce que bon n’allez pas non plus croire que dans un microcosme aussi étriqué la haute bourgeoisie Londonienne, les jeunes soient des saints, loin de là. Il n’y a qu’à voir cette triple catin d’Alix, la sœur aînée de Noémie qui lui fait honte genre, jour après jour. Depuis quand changer de garçons comme de chemise aux yeux de tous c’est glam’ ?! Ca ne l’est pas, c’est clair. La belle brune – qui était brillante – faisait en sorte d’être plus discrète, au moins. Bon bien sûr, elle avait au lycée – vivement Cambridge en Septembre d’ailleurs – un copain bien sous tous les rapports, une sorte d’accessoire de mode qu’elle avait choisi parce qu’ensemble ils étaient particulièrement bien assortis et faisaient office du couple parfait, vous savez celui que les ados idolâtrent, ceux qui sont les plus canons dans leurs robes de soirées aux différents galas de charité barbants auxquels ils sont bien sûr conviés. Mais bon, Tray avait beau être canon, poli, serviable et particulièrement pervers – mais c’était bien caché évidemment – il était chiant à mourir et possédait une cervelle légèrement sous proportionnée. Et puis bon, Noémie était une fille aux abords ultra froids, méprisants et légèrement arrogants – c’était si délicieusement adorable – elle était avec ses amis une fille ultra sociable, fêtarde et délurée. Vous comprendrez donc que Tray ne répondait en aucun cas à ses attentes et qu’il ne faut pas se leurrer : dans les suites présidentielles des hôtels prestigieux, tandis que leurs parents assistaient à des vernissages over barbants – les enfants ne demandaient pas leur reste, loin de là. Il faut bien s’amuser un peu et profiter de sa jeunesse, non ?! Dans ces cas là, la jeune femme agissait avant de réflechir mais après tout, elle appréciait carrément sa spontanéité, voire sa totale désinvolture qu’on pourrait même associer d’insouciance. N’allons pas la qualifier de légèrement nympho sur les bords non plus, c’esst un ange tout à fait innocent et adorable (a). Du moins, si l’on est innocent et adorable avec elle, cela va de soi.

Bref, je divague [Naaaan pas possible xD]. La journée précédant le départ pour cette foutue île où elle se trouvait maintenant avait sonné la fin des cours, et par conséquent la fin du lycée, voyez donc pourquoi ça avait été important. Noémie avait dû abandonner son titre ultra glorieux de Présidente des élèves – alors qu’elle adorait se pavaner un air très inspiré dans les couloirs de son établissement huppé – et encore pire, elle avait dû supporter – un sourire narquois et débordant d’hypocrisie aux lèvres – les louanges de ses professeurs à son égard lors de la remise des diplômes. Mais bon, jouer la carte de la fausse modestie était la meilleure chose à faire avec ses énergumènes, même si, au fond, Noémie ne pensait pas ne pas avoir mérité cette victoire écrasante : oui elle était brillante et par conséquent méritait n’importe quel succès. Merde quoi. Enfin, dernier évènement majeur de la journée, la rupture officielle avec Tray. La aussi, aucun problème majeur, la belle brune était championne dans l’art de la manipulation. Elle avait donc parlé d’une voix vibrante d’émotion, les yeux brillants comme si une larme mençait de venir y perler à chaque instant. Je vous jure, à mourir de rire. Bien sûr, le baratin habituel. Oui, elle l’aimait mais bon, ils allaient être séparés tout un été et sûrement à la rentrée si ils ne choisissaient pas la même université, bref ils étaient jeunes et ne devaient donc pas – par conséquent – se faire souffrir inutilement. Un baiser d’adieu plus tard, tout était dans la poche. Mais n’allez pas croire que ce n’était pas un exercice délicat ! Pour faire embuer ses magnifiques yeux bleus, Noémie avait dû penser à des choses horribles comme… sa carrière stoppée par un psychopate fou d’elle la tuant de dizaine de coups de couteau. Et pire que tout, ce con n’était même pas foutu de la tuer et elle finissait défigurée, comme la pauvre Marquise de Merteuil – une autre de ses idoles – à la fin de l’œuvre magnifique, Les liaisons dangereuses. Noémie n’avait rien contre le fait d’une mort brutale parce que temps qu’on parlait d’elle elle était satisfaite, et puis au moins, si les oubliaient sa vie, au moins la postérité se souviendrait de sa mort, genre crime passionnel. Mais franchement, finir défigurée et à moitié morte genre légume sur pattes, non merci. Bref, voilà qui suffisait à l’aider à jouer la comédie plus que bien. Pour feinter la joie c’était encore plus simple : se voir en train d’assassiner cette salope de gouvernante Slave de Greta armée d’un pic à glace et faire accuser son père à sa place. C’était jouissif et en plus la meilleure façon de se mettre sous les projecteurs, genre, enfant trahie par son père, traumatisée par la mort de la gouvernante, une amie chère à son cœur blablablabla. La fin justifie les moyens de toute manière, non ?! Et puis Noémie était ambitieuse et opportuniste, ce n’était pas nouveau. D’ailleurs, on lui avait dit que son futur professeur de sciences politiques était un homme possédant une bonne quarantaine, certes, mais encore super viril et attirant. Elle avait hâte de voir ça. Vraiment. Ne vous inquiétez pas, la brune plantureuse n’était pas une psychopate en puissance, loin de là, elle avait seulement une imagination débordante et avait le don d’être légèrement mélodramatique, à voir sa vie comme un film dont elle était la seule et unique héroïne. Vivre sous les projecteurs était pour elle de toute façon, c’était limite le but de sa vie. Mais pas jouer la potiche ravissante idiote même si elle n’hésitait pas à le faire si c’étai t du genre super important. Noémie comptait être reconnue pour sa tête bien faite. Quoique son corps était plus que bien fait, lui aussi. NON , elle n’était pas narcissique et imbue d’elle-même, bande d’incultes, la jeune femme était simplement objective envers elle-même, voyons tout. Comment ça, je transforme la vérité ?! Vous êtes pas gênés ! Bref, en rentrant du lycée, Noémie avait donc préparé méticuleusement ses valises monogrammé, emmenant presque l’intégrité de son imposant dressing. Après tout, elle partait un moment et son meilleur ami avait été invité par des gens très importants, de la haute société, il fallait donc les éblouir un max et être toujours hyper désirable histoire de faire baver tout ce qui contiendrait de la testostérone et faire enrager de jalousie les filles certainement moins gâtées par la nature qu’elle, cela va de soi.

Après avoir salué ses parents – des adieux lancinants histoire d’avoir le droit de se servir de leur Platinium d’une façon illimitée durant toute la durée du voyage – Noémie avait du attendre sa crétine de sœur qui avait trouvé très drôle de venir avec elle, histoire de lui pourrir le voyage. Mais bon, la belle brune avait de la suite dans les idées et comptait bien ruiner la voyage d’Alix, pour lui passer l’envie de recommencer à s’incruster de partout avec elle. Tout ça parce qu’elle n’avait pas d’amis susceptibles de la supporter. Avec son caractère exécrable, ça n’avait rien d’étonnant, bien sûr. Heureusement qu’il y avait Adrien pour rendre le séjour plus attractif. Lui, il était carrément génial et c’était bien l’une des seuls personnes sur qui la langue de vipère que pouvait avoir Noémie en certaines occasions – lorsqu’on l’agaçait trop par exemple – ne pouvait pas déverser son venin. Malgré des caractères radicalement opposés, les deux jeunes s’entendaient à la perfection, et ce, depuis l’enfance. Il était super craquant avec ses petites bouclettes brunes et à défaut de le considérer comme un époux probable, la jeune femme avait tendance à voir en lui le petit frère qu’elle n’avait jamais eu, allant jusqu’à le materner à outrance de temps à autres, alors qu’ils avaient exactement le même âge. Mais bon, grâce à elle il ne sortait pas avec n’importe quelle greluche qui se présentait à lui et en contre-partie, Adrien tempérait de temps à autres son fort caractère, c’était d’ailleurs le seul qui pouvait s’en vanter. En plus son ravissant meilleur ami avait décidé d’emmener avec lui un hôte de choix et sur lequel la jeune femme comptait bien vite mettre le grappin dessus, et surtout avant que sa sœur ne décide de s’en mêler : Casper. OK, il avait un ridicule nom de fantôme mais le cousin d’Adrien avait bien d’autres qualités que Noémie serait ravie d’explorer plus en détail et pendant des heures entières… Hum, passons, n’allez pas vous imaginez n’importe quoi quand même, bande d’obsédés ^^..Le voyage en jet privé s’était fort bien déroulé même si il avait été un peu trop court au goût de Noémie, qui n’avait pas vraiment eu le temps d’engager la conversation avec le gentil petit fantôme étant donné qu’Adrien avait mis une heure à comprendre qu’il fallait qu’ils échangent de place histoire qu’elle puisse poser le plus innocemment du monde sa divine main sur la cuisse musclée du garçon. Oui, Parfois son meilleur ami était loooong à la détente, mais elle l’aimait quand même, je vous jure, même si – dans ces moments – elle avait envie de l’étriper histoire que cela lui serve de leçon. Oui, parfois Noémie avait des accès de fureur à la Summer et i l fallait mieux aller dans son sens si l’on tenait un tant soit peu à sa minable petite vie. A peine arrivée, la belle brune avait déposé un baiser sur la joue de son meilleur ami et avait laissé les domestiques s’occuper de monter ses valises histoire de visiter la demeure, carrément imposante mais tout aussi glauque. Tiens, pourquoi leurs hôtes n’étaient pas là ?! C’était totalement fort impoli de ne pas se montrer alors qu’on a des invités de marque vous ne trouvez pas ?! Voilà, elle les détestait déjà. C’étaient sûrement des faux aristocrates en plus, des imposteurs. D’ailleurs leur habitation croulait sous la poussière. Bon la belle brune exagérait encore une nouvelle fois mais elle était agace que personne ne soit là pour l’accueillir dignement. La suite l’énerva encore plus ! Les chambres étaient pour 4 personnes ! Oui, 4 ! Je sais, vous aussi vous trouvez ça dégradant, humiliant et totalement inhumain, je vous comprends. Franchement, la promiscuité c’était mauvais pour la peau et les nerfs facilement irritables de la belle. Mais pire encore, une de ses coloc’ s’avérait être sa propre sœur, on nageait en plein cauchemar ! M’enfin, le seul point positif – se dit Noémie – c’était qu’en cas de force majeure, elle pouvait toujours l’étouffer avec son oreiller pendant son sommeil, non ? Bon d’accord, je vous l’accorde, elle plaisantait. Du moins, un peu. Après avoir jeté un coup d’œil à la chambre encore vide, Noémie enfila rapidement une de ses nuisettes la Perla – une rouge – et se glissa dans des draps particulièrement luxueux, enfin moins que les siens tout de même. Bizarrement, elle qui avait le sommeil plus que léger ne mit même pas des heures à s’endormir, sûrement éreintée par… hum la fin des cours. La préparation des valises. Ses fantasmes sur la personne du charmant cousin. Supporter sa sœur. Autant de très bonnes raisons par ailleurs.

_________________

. Being nasty makes me feel good .
She lights up the room

Simply Perfect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Dubois
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 509
Pensée du moment : Je suis parfaite, et alors ?!
Profession : Future Reine d'Angleterre voire Premier Ministre
Love : Personne n'est assez bien pour moi
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Toi, ou peut être toi en fait =]
Indice De Survie:
100/100  (100/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Insomnie nocture [Liiiibre]   Dim 1 Juil - 17:01

Deux heures du matin. Et merde. Même pas possible de faire une foutue nuit de sommeil entière. Enfin, il faut dire que la belle était clairement un oiseau de nuit et qu’elle n’avait nullement l’habitude de s’endormir tôt comme les gens manquant cruellement de vie sociale. Et pourtant, c’est ce qu’elle avait fait. Normal qu’elle n’arrive pas à trouver le sommeil n’est-ce pas ?! Alors que son réveil affichait 2 :02 – il la narguait le salaud – Noémie s’extirpa silencieusement de ses draps, jetant un coup d’œil aux têtes ensommeillés qui dormaient plus loin. Bon, la belle brune s’intéresserait à ses compagnes de chambre plus tard, même si en fait, c’était le cadet de ses soucis. Mais bon, si elle devait vivre en sorte de communauté, autant apprendre à les supporter, voire à les apprécier histoire de faire les 400 coups, non ?! Noémie décida donc d’aller se promener un peu dans le manoir, histoire de passer le temps. Oui, plutôt étrange comme réaction et comme idée, surtout en pleine nuit, accompagnée de gens que l’on ne connaît absolument pas. Sa première idée fut d’aller embêter Adrien dans son dortoir mais si il avait des coloc’ ça ne se faisait pas vraiment d’aller en plein milieu de la nuit et à moitié nue rendre visite aux garçons. Même si ça ne la dérangeait pas plus que ça, après tout, elle pouvait très bien avoir des accès de somnambulisme, non ? Oui, je sais, elle est de mauvaise foi, et alors ? La belle décida donc d’aller faire une petite excursion au rez-de-chaussé histoire de repérer les lieux. Après tout, elle était loin d’être trouillarde et cela faisait longtemps qu’elle n’était plus une petite fille effrayée par le grand méchant loup. Qu’il approche celui-là elle lui ferait la tête au carré sans aucun problèmes, ou l’embobinerait. Ou le séduirait. Ou le laisserait en plan pour partir en courant. Oui, Noémie était une championne en sprint, même si elle ne se vantait pas parce que ce n’était pas le summum du glamour, faut bien l’avouer. La belle brune sortit donc sur la pointe des pieds de la chambre, frissonnant légèrement au contact du marbre froid sur ses pieds nus et s’avança lentement en direction des immenses escaliers du Hall, du genre super imposants. Alors qu’elle était à la moitié des marches, Noémie s’arrêta brusquement : elle entendait du brui et avançait l’impression d’être suivie. Légèrement flippant comme sensation. La belle finit par se convaincre que c’était uniquement sa tête qui lui jouait des mauvais tours parce que franchement le lieu était parfait pour y imaginer des spectres et autres monstres sortis tout droit d’un placard. Elle continua donc plus prudemment cependant mais deux marches plus loin, s’arrêta une nouvelle fois. Noémie était persuadée qu’il y avait une présence dans le couloir, quelqu’un qui allait descendre les escaliers. Et ce qui était sûr, c’était que ce triple idiot lui faisait monter l’adrénaline le con ! La brunette se colla contre la rambarde histoire de se faire moins voir et attendit patiemment, prête à sauter sur cet individu histoire de lui faire une belle frayeur ! Tel et pris qui croyait prendre non ?! Enfin, c’est ce qu’on dit.

|Han, j’mexcuse de ce pavé mais ma connexion Internet ne marchait plus – pile quand je voulais faire un post ^^ - alors j’était légèrement frustrée xDDD Le prochain sera beaucoup plus court je précise]

_________________

. Being nasty makes me feel good .
She lights up the room

Simply Perfect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylène Brazinovitch

avatar

Féminin Nombre de messages : 6
Pensée du moment : "M'enfuir à tout prix !!!"
Profession : "Médium ..."
Love : "C'est pas franchement le moment pour aimer là !!"
Date d'inscription : 02/07/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Il y a t'il une raison pour que soupçonne quelqu'un ??
Indice De Survie:
100/100  (100/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Insomnie nocture [Liiiibre]   Mar 3 Juil - 14:29

Une histoire de malade, je vous assure, de malade !! Bon sang, de bon soir !!! Qu’avait t-il tous dans ce fichu manoir, hein ?? Tous des psychopathes, tous, tous, tous !!!! Mais bon sang, qui aurait l’idée de fichée quatre fille qui ne se connaissent même pas dans une seule et même chambre, hein qui ?! Surtout que les trois autres filles, contrairement à Mylène, était tout simplement idiote, enfin pour le peu de discutions qu’elles avaient eu, à savoir qui prend quel lit, puéril, je vous l’accorde … Et ses pauvres enfants de riches –ou pas, vu comme elles était vêtues, ou plutôt dévêtue- s’étaient disputée, alors que Mylène elle, n’avait pas fait mine de s’en mêler, hors de question de partir dans une dispute complètement puéril, et puis de toutes façon, puéril ou non, hors de question de se disputer, pas le premier soir. Et puis, ça y allait, à coup de ’’Salle catin, ce lit est mon lit !!’’, et puis ’’Pauvre petite princesse que tu est, tu ne supporterai pas de dormir dans le lit de droite, non ??’’ Et ça répondait ’’Non, je ne le supporterais pas !! Et toi, pauvre petite catin que tu es, tu ne supporterais pas de dormir dans le lit de droite ??’’ Et puis, il fallait bien que la troisième en rajoute ’’De toutes façons, il n’y pas de question à ce poser, ce lit est pour moi !!’’ Et ça partait dans tout les sens … ’’Ah oui, pour toi ?? Va donc dormir à côté de ton amie la catin, tu sera dans ton élément, sale petite garce !!’’ et puis sa continuait ’’Et bien justement, pour dormir à côté de mon amie la catin, il me faut ce lit, puisque seulement ici, deux lit sont tête contre tête !!’’ Finalement la princesse renonça, la catin et son amie écopèrent des deux lits de gauche.
Mais bien sûr l’histoire ne s’arrête pas là, non loin de là même … Après que les trois gamines idiotes qui lui servaient de colocataires se soient disputé pour les lits voilà qu’elle se disputé pour les armoires … Plus puérils [oui, je radote x)] ça ne peut pas exister, je vous assure que Mylène en aurait bien pris une pour taper sur les deux autres. Et finalement, à bout de nerf, Mylène leur hurla dessus, les trois gamines se stoppèrent net, l’amie de la catin, la garce quoi, tenta de riposter mais Mylène lui donna une gifle, expéditif comme méthode, non ?? Oui, effectivement, mais la fin justifie les moyens, comme on dit … N’est-ce pas ?? Et, ici, c’était un cas extrême, et à cas extrême solution extrême !! Mais si tout s’arrêtait là … Une fois tout les problèmes mineurs réglés par une bonne paire de gifles, arriva les problèmes majeurs, à savoir, les affaires de chacune, surtout celle de Mylène … Et Mylène, toujours à bout de nerfs, leur expliqua de façons plutôt … hum … expéditive x) … En gros Mylène hurla que la première personne qui touchait ses affaire finirait ses jours d’une mort lente et douloureuse, et que de toutes façons, si on touchait ses affaires elle le saurait. Oui, vous savez, ses visons, ses visons, même si depuis qu’elle était arrivée, il y a quelques heures, elle n’avait eut que des visions d’horreur, autant par sa double vision, que par sa vision tout cour, mais peut-être que sa double vision jouerait t’elle finalement en sa faveur, en lui dévoilant si quelqu’un avait touché à ses affaires. Mais pour l’instant ce n’était pas gagné.

Finalement, après maintes et maintes avertissements auprès des trois gamines, Mylène tenta de s’endormir paisiblement –enfin, quand on y réfléchis bien, rien n’était paisible ici, donc son sommeil, si il y en avait un, ne serait jamais paisible- … Finalement, Mylène s’endormie, pas is paisiblement, mais s’endormie quand même vers minuit probablement …
Elle courrait, aussi vite qu’elle pouvait, dans une foret sombre, en pleine nuit, et quelqu’un la poursuivait, un flash, des cris, des larmes, un autre flash du sang … Et, elle courrait, courrait … Et on la poursuivait, un révolver à la main … Elle hurla, personne ne l’entendait, il n’y avait personne … Mylène se réveilla en sursaut, haletant, le cœur battant à cent à l’heure … Maudite soit-elle, ses visions !! Pensa Mylène … Oui c’était une vision, une vision d’horreur … Elle ferma les yeux 10 seconde, et entendit tambouriner à la porte, et des cris, des hurlements … Elle rouvrit les yeux, plus rien … Encore une vision … Mylène sorti de ses couverture, elle porter une magnifique nuisette rose, plutôt courte, Une victoria secret qu’elle avait achetée quand elle était partie à New York deux semaine plus tôt. Elle avait froid, il faisait très froid, elle enfila un cache cœur rose en laine, il fallait qu’elle aille vérifiée que la porte était bien verrouillée, mais elle entendit des pas en dehors … Mylène alla farfouiller dans sa valise jusqu'à trouver son couteau suisse, pas très dissuasif je sais, mais là, elle ne disposer que de ça et de son instrument vocal pour hurler … Donc, elle ferait avec. Elle sortit dans la chambre sans faire de bruit pour vérifiée ce qui se passer dans le couloir, elle avança un peu, lâchant la porte, et cette dernière se referma derrière elle, ce qui la fit sursauter, et 3 seconde après, aillant réaliser ce qui se passer, lui ficha la trouille … Elle était enfermée en dehors de sa chambre en plein milieux de la nuit, alors que toutes les personnes qui peupler se manoir sembler être des psychopathes … Et puis, que pouvait t’elle faire ?? Elle n’allait pas tambouriner à la porte comme une folle, c’était d’un sans gênes … Elle allait réveiller tout le monde, et tout ces psychopathes se jetteraient sur elle et la tuerait d’un coup de couteau chacun … Et à cette penser Mylène frissonna, bon ,se soir elle irait dormir sur le fauteuil du salon, ou alors, elle ne dormirait pas du tout … Mais pour ouvrir atteindre le salon, il fallait descendre un très grand escalier où l’on semblait toujours être suivit … Flippant, hein ??Mais, ce qui fut encore plus flippant, fut sûrement le fait qu’elle entendait des pas devant elle, franchement, Mylène se maudissait intérieurement d’avoir accepté cette invitation douteuse … Qui devenait de plus en plus douteuse d’ailleurs … Elle avança, et les pas avançait devant elle, au fur et à mesure il se faisait de plus en plus lent, jusqu'à ce stopper, Mylène ce stoppa aussi … Ok, la ça devenait très très flippant … Mylène avait envie d’être chez elle, et pourquoi, oui pourquoi avait t’elle accepter cette fichue invitation toute pourrie dans un manoir immense tout miteux où elle était entourée de psychopathe fous furieux, hein pourquoi ??? Mylène avança … Et si un fou furieux se jetait sur elle, et la tuer ?? Hein ?? Si un malade l’étrangler dans son sommeil ?? Bon, autant demander si il y avait quelqu’un même si il était évident qu’il y avait quelqu’un …


- Hum, euh il y a quelqu’un ??

[Désolée, c'est bien médiocre ce que j'ai écrit ...Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Dubois
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 509
Pensée du moment : Je suis parfaite, et alors ?!
Profession : Future Reine d'Angleterre voire Premier Ministre
Love : Personne n'est assez bien pour moi
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Toi, ou peut être toi en fait =]
Indice De Survie:
100/100  (100/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Insomnie nocture [Liiiibre]   Ven 6 Juil - 13:21

Noémie plissait ses superbes yeux bleus histoire de s'habituer à la pénombre mais rien n'y faisait, elle n'avait pas encore des yeux de chats. Ce qui était tout de même plutôt rassurant d'un côté, avouons le. La belle restait plaquée contre la rambarde, tout en évitant de trop s'y appuyer. Non pas par accès de paranoia, mais après tout, ce manoir avait l'air d'être super vieux, limite une Antiquité quoi. Donc bon, il ne valait mieux pas tenter le diable en s'appuyant sur une rambarde en bois vétuste qui - rongée par les mites ou je ne sais quelle autre bestiole - pouvait toujours s'écraser. Eh bon, la belle brune n'avait pas forcément de déverser son sang noble - pas encore royal mais on y était presque xD - et sa cervelle au QI particulièrement élevé sur le sol en marbre. Quoi que bon, ça aurait donné pas mal de travai aux domestiques, ce qui était toujours une conséquence sympa. Mais qu'est-ce qu'elle racontait comme connerie ?! Si elle voulait donner du boulot aux domestiques incompétents, la jeune femme pouvait toujours semer de la nourriture ou même n'importe quoi au lieu d'éparpiller sa cervelle. Hum, que de reflexions philosophiques en si peu de temps, je ne vous le fait pas dire, en effet.

Lorsqu'elle entendit le "Y'a quelqu'un" légèrement craintif, Noémie se mordit doucement la lèvre inférieure histoire d'éviter de laisser échapper un petit rire cristallin. Elle qui avait eu la frousse deux minutes plus tôt se rendait compte que la voix en question était premièrement féminine - qui pouvait franchement avoir peur d'une fille, le temps qu'elle ne tournait pas hystérique enragée ? - et qu'en plus elle n'était pas du tout enragée. Limite chevrotante, genre pauvre petite souris fragile et minuscule qu'on peut facilemetn écraser d'un coup de talons aiguilles. Hum, passons cette image légèrement glauqe et peu appétissante. Bien entendu, la jeune femme ne répondit pas, peut être était-elle passée du stade "future workinf-girl-super-sûre-d'elle" à "ado-puérile" mais en tout cas elle avait bien envie de s'amuser un peu. Elle n'arrivait plus à dormir de toute manière et vu qu'une fille effrayée se trouvait devant elle, autant en profiter. Elle retint donc son souffle lorsque Mylène passa la marche où elle se terrait et afficha un sourire amusé et plutôt mal intentionné. Mais bon, si l'on ne pouvait même plus plaisanter, la vie serait terne et carrément sans interêt. Et c'était elle qui disait ça ?! Oui, la belle brune était particulièrement de mauvaise foi parce que si quelqu'un s'apprêtait à faire ce qu'elle comptait faire à Mylène, elle l'aurait sûrement hantée jusqu'à la fin de ses jours. Enfin jusqu'à ce qu'elle prenne un accès de colère et la découpe en morceaux en fait. Ce qui revient presque au même.

Noémie attendit que Mylène s'arrête quelques marches avant la fin et descendit à son tour, silencieusement, les escaliers. Bien sûr ce n'était pas chose aisée, mais grâce aux années de danse classique qu'elle avait dû endurer parce que son père estimait qu'il fallait qu'elle soit parfaite et complète dans toutes disciplines - ouais, c'est sûr c'est pas lui qui devait supporter les remarques acerbes d'une vieille bique jamais satisfaites - elle avait acquéri une démarche gracieuse mais surtout ultra légère. A force de faire des pointes xD ?! Sûrement. Mais aussi parce qu'elle avait une silhouette particulièrement avantageuse, bien évidemment. Une fois arrivée juste derrière la jeune femme, Noémie posa ses mains sur les épaules de Mylène et se contenta de lâcher:


BOUH. Effectivement, il y avait quelqu'un.


[Désolée, j'ai carrément bâclé mais je dois partir et je voulais le faire avant =S]

_________________

. Being nasty makes me feel good .
She lights up the room

Simply Perfect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insomnie nocture [Liiiibre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Insomnie nocture [Liiiibre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stress, insomnie et cie
» Insomnie
» Insomnie ... Et furieuse envie de ménage !
» Insomnie et homéo
» Insomnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Rez-de-chaussé du manoir :: Le Grand Escalier-
Sauter vers: