AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Besoin de respirer (free)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Prescott
J’ai un secret, ils avaient un secret. Ils sont morts, je suis en vie ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 254
Pensée du moment : On inspire, on expire et on sourit.
Profession : Modeste secretaire.
Love : Un amour perdu...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Quelqu'un à fait quelque chose de mal?
Indice De Survie:
55/100  (55/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Besoin de respirer (free)   Dim 1 Juil - 0:54

La première soirée de ce voyage censé lui offrir de belles et divertissantes vacances fut horrible. Annonciatrice du fiasco probable qui resulterait de ces pseudos vacances, la dite soirée avait semblée durer au moins dix éternités à l'aînée de Prescott.
En effet, Claire avait passé une bonne partie de la soirée assise à siroter coupe de champagne sur coupe de champagne. Ce qui je vous l'accorde n'avait rien de très élégant... Mais bon que voulez vous, les seules fois ou la demoiselle avait tenté de se méler à une conversation des regards désaprobatteurs s'étaient posés sur sa petite personne. Le genre de regards qui vous rabaisse plus bas que la Terre et vous donne l'impression de n'être qu'une moins que rien. Etait ce réellement de sa faute si elle était loin d'être pleine aux as et si elle se complaisait dans sa vie modeste, à manger modestement, et à mettre de modestes vêtements? Plus les minutes avaient passées et plus la blonde s'était demandé ce qu'elle faisait là, elle petit poisson au milieu de tous ces requins. Elle n'était pas de ce monde d'argent et de beaux vêtements, alors pourquoi l'avait on invité? Cette question avait tiraillé l'esprit de Claire toute la soirée durant. Malheureusement elle avait eut beau la tourner et la retourner dans tous les sens elle n'y trouva aucune réponse. Ainsi, affalée dignement sur un fauteuil à boire elle avait regardé les soirée s'écouler sous ses yeux comme un vieux film ennuyant, écoutant parfois ditraitement les conversations superficielles et sans intérêt des unes, et les conversations compliquées et initerressantes des autres.
Se fut finalement après avoir vidé son énième coupe que la femme se leva aussi gracieusement qu'elle le put et pris congé de tous les invités sans s'être liée avec aucun. Ah, si, j'oubliais, elle s'était sûrement fait une ennemie se soir là en voulant simplement rendre service. Quelle soirée fructueuse n'est ce pas?
Claire éspérait que sa soeur profitait quant à elle de ses vacances. Après tout si elle était là c'était en grande partie, voir carrément rien que pour sa soeur, pour que celle-ci s'amuse et profite de la vie.
Passant une main lasse sur son visage de porcelaine, elle décida de ne pas prendre l'ascenseur, de toutes les façons il lui faudrait vraiment une bonne raison pour s'enfermer ne serait ce que quelques secondes dans cette petite boîte en féraille si peu sûre. Claire entreprit donc de monter les escaliers pour rejoindre sa chambre, puisque c'était tout ce qu'il lui restait à faire. Gravissant lentement les belle marches tantôt boisées tantôt de pierre constituées (ouah la rime ^^) elle fnit par atteindre la chambre qu'elle partageait avec deux autres personnes dont une starlette du cinéma.
Après s'être rapidement débarbouillée et avoir enfilé une chemise manches courte bleue clair et un shorty la demoiselle se glissa dans les draps et laissa avec contentement Morphée l'entourer de ses bras pour la plonger dans un sommeil réparateur dont elle avait plus que besoin.
Néanmoins malgré le bon départ de sa nuit, son repos se flétris vite et les bruits lointains de la mer déchainée réveillèrent ses vieux cauchemards. Rapidement prise de bouffées de chaleur et de tremblements anxieux la blonde finit par se réveiller haletante.
Jetant un coup d'oeil autour d'elle, elle remarqua que ses comparses de chambrées dormaient, ce qui n'était pas étonnant vu l'heure qu'affichait la pendule : 4h37 du matin!
Claire passa une main lasse dans ses cheveux et sortit de son lit. elle avait l'impression d'étouffer dans cette chambre, il fallait qu'elle sorte prendre l'air. Passant la tête à travers la porte, elle remarqua que le manoir était désert et mort à cette heure ci. Elle ne prit donc pas la peine de vêtir quelque chose d'autre et se balada quelque minute pieds nus dans ce manoir sombre et inquiétant ou le moindre bruit la faisait sursauter.
Elle traversa le salon et remarqua une grande fernêtre fermée qui donnait sur une terrasse. S'approchant de la poignée elle essaya de l'ouvrir mais celle-ci lui résistait. Elle forca un peu plus et la porte fenêtre finit par s'ouvrir dans un bruit bref mais sourd. La blonde serra les dents mais pénétra sur la terrasse, s'appuyant à la rambarde, elle regarda la mer au loin, qui scintillait sous l'éclat de la lune et des étoiles réunis. C'était tellement beau et tellement différent de l'ambiance austère que dégageait la bâtisse.
Une petite bise vint même faire voleter ses cheveux et lui permettre de respirer profondément cet air marin si agréable et relaxant. Posant sa tête au creux de ses bras toujours debout sur cette immense terrasse, la jeune femme ferma les yeux et se laissa bercer par le doux bruit des vagues qui semblaient être si proches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio Perral
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 560
Pensée du moment : Oublier mon cruel père et mes crétins de demi frères
Profession : Etudiant en droit?
Love : Ce mot existe?
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Peut être toi... J'espère que non
Indice De Survie:
72/100  (72/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Besoin de respirer (free)   Dim 1 Juil - 3:35

[je viens m'incruster si tu veux bien]

Soirée de bienvenue pour les invités et surtout soirée où pour l'une des rares fois de la vie de Antonio il avait eu l'occasion de vraiment s'amuser. Il faut dire que du temps où il vivait avec son père, avec ou sans ses demi frères, le jeune homme avait toujours été privé d'amusement. Alors vous imaginez le choc qu'il a pu avoir de pouvoir boire du champagne, de parler avec des gens, et surtout de sourire et de rire. Tous ces moments de bonheur qu'il n'avait pas connu précédemment, il pouvait les vivre en ce moment même. Le jeune homme sourit, et pouvait ainsi connaitre pas mal de monde. Mais quelque chose était tout de même bizarre, mais il ne savait pas vraiment ce que cela pourrait être. Quoi qu'il en soit le jeune homme pouvait maintenant remplir son carnet de rencontres et pour le moment il était en général fortement apprécié. Mais qu'il y tant de gloire, de paillettes, de luxe, cela ne l'aidait pas vraiment à se sentir à son aise. Il avait la drôle impression d'être entré dans un nouvel univers qu'il était en train de découvrir. Mais ce nouvel univers ne le plaisait pas vraiment, dont ce malaise qui naissait apparemment. Quoi qu'il en soit la soirée se termina tard, comme dans toutes soirées. Fatigués Antonio et ses colocataires entrèrent dans leur chambre pour finalement aller se coucher, ou pour d'autres s'étaler carrément sur leur lit. Se mettant en simple boxer, Antonio alla sur le sien et s'endormit pour quelques heures.

Quelques heures, car le jeune homme avait pris l'habitude de n'avoir que trop peu de sommeil. Déjà petit et traumatisé par ses demi frères, ces derniers s'amusaient souvent à venir rendre ses nuits agitées et traumatisantes. Deux heures après Antonio se réveilla pris par une bouffée de chaleur. Etait ce la température de la pièce ou tout simplement le fait d'avoir fait un mauvais rêve? Le jeune homme ne saurait répondre, et pencherait plutôt pour la deuxième option étant donné que ses colocataires dormaient comme des loirs. Quelle heure était il donc? 4h30... Mettant ses mains devant son visage, le jeune homme alla à la salle de bains pour se passer un peu d'eau sur le visage. Malheureusement il avait bien du mal à se rendormir une fois qu'il était réveillé. Prenant une robe de chambre qu'il enfila à la va vite, Antonio décida d'aller faire un petit tour histoire de se changer un peu les esprits. A cette heure ci il ne risquait pas de voir grand monde, ce qui n'était pas vraiment un problème étant donné que malgré sa sociabilité, il avait tout de même la tendance à très vite se retrouver seul.

Se balladant ainsi de couloir en couloir, le fait de voir tant de luxe le mettait tout de même mal à l'aise. Et cette ambiance si lourde... il avait besoin de prendre l'air. Il avait remarqué de l'extérieur une petite terrasse qui donnait vue sur la mer. Le jeune homme décida de prendre ce chemin histoire d'aller se changer les idées un peu. Après avoir traversé la salle à manger, toujours vêtu de la même manière depuis qu'il était parti, le jeune homme s'engagea devant une porte, qui donnait accès à une salle et une fenêtre qui était l'entrée de cette terrasse. Mais à sa grande surprise la fenêtre était ouverte. Etrange que le propriétaire laisse ainsi les fenêtres ouvertes, à moins que Antonio ne soit pas le seul à avoir eu cette idée. En entrant sur cette terrasse, le jeune homme eut très vite sa réponse. Les mains tendues sur la rambarde, une jeune demoiselle observait ainsi la magnifique vue offerte. Mais elle était légèrement vêtue, ce qui fit un peu gêner le jeune homme qui ne savait pas vraiment s'il devait la laisser seule ou non. Et d'ailleurs elle avait les yeux fermées peut être qu'elle était insomniaque. Mais avec un souci dans ses pensées, le jeuen homme s'approcha de la jeune femme et enleva sa robe de chambre qu'il passa sur la jeune inconnue, et qui le fit se retrouver en simple boxer. D'ailleurs à part une légère brise il ne faisait pas si froid que cela. Adressant un sourire à la demoiselle, histoire de dire "je ne vous veux aucun mal" le jeune homme s'installa à côté d'elle, pour y respirer cette douce odeur de fraicheur et de mer.

N'attrappez surtout pas froid Mademoiselle. Ce serait dommage de tomber malade devant un si joli spectable. La mer entourée de la lune et des étoiles, on ne voit pas cela tous les jours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-and-survived.forum-2007.com/index.htm
Claire Prescott
J’ai un secret, ils avaient un secret. Ils sont morts, je suis en vie ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 254
Pensée du moment : On inspire, on expire et on sourit.
Profession : Modeste secretaire.
Love : Un amour perdu...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Quelqu'un à fait quelque chose de mal?
Indice De Survie:
55/100  (55/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Besoin de respirer (free)   Dim 1 Juil - 19:47

[ Mdr, viens donc, je t’accueille à bras ouverts ! ^^]

Claire toujours appuyée sur la rambarde, les yeux clos, laissait son esprit vagabonder. La mer semblait s’être calmée et les bruits réguliers des flots venant s’échouer sur la berge étaient assez apaisants, il fallait l’avouer. Pour la première fois en un peu moins de 24h, Claire venait de se dire que finalement ce voyage n’allait peut être pas être un désastre total. Malgré tous les désagréments qu’elle avait subi ces dernières heure, le calme reposant et la magnificence inégalable ce cet endroit, lui laissaient à penser que ce voyage comportait au moins un point positif. Avec un peu de chance, c’était un signe de bonne augure pour elle. Perdue dans ses pensées futiles Claire n’avait aucunement envisagé la possibilité que quelqu’un puisse, non seulement être tout comme elle réveillé à cette heure ci, mais qu’en plus la dite personne vienne jusque sur la terrasse ou elle se trouvait à ce moment présent. Il fallait tout de même dire que la probabilité que cela arrive était assez faible. La plupart des invités ayant passés une grande partie de la soirée à boire et s’amuser étaient donc censés dormir jusque tard dans la matinée, et même s’il y avait des lèves tôt c’était tout de même rare de commencer sa journée avant 5h00 du matin, non ? Et puis si comme elle il y avait des insomniaques, le manoir était tellement grand que les chances de se croiser étaient minimes… M’enfin, comme on dit les probabilités ne valent pas grand-chose n’est ce pas ?

Ainsi ne s’attendait elle absolument pas à ce qu’un jeune homme vienne lui tenir compagnie. La blondinette ne l’entendit d’ailleurs même pas arrivé, trop occupée à réfléchir à des choses diverses et variées. C’est d’ailleurs pour cela que lorsqu’elle sentit quelque chose glisser sur ses épaules, elle sursauta légèrement et leva brusquement la tête vers le nouvel arrivant, les yeux gros comme des ronds de flancs. Claire cligna plusieurs fois des yeux, légèrement étonnée de trouver quelqu’un ici à cette heure, et légèrement gênée aussi, du fait qu’elle ait été vue en tenue de nuit, bien que sa chemise fut assez longue. Sa gêne fut encore plus grande lorsqu’elle remarqua que ce jeune homme, qui venait de galamment se délester de sa robe de chambre pour la couvrir était simplement vêtu d’un boxer. Une légère rougeur vint tinter les joues de la blonde qui sourit légèrement en retour à ce mystérieux inconnu.
Déjà timide à la base, Claire n’était pas habituée à se retrouver dans ce genre de situation pour le moins embarrassantes. Peut être que d’autres personnes se seraient senties plus à l’aise dans un tel moment, mais la blonde était plutôt du genre à balbutier tel un enfant pris en faute. Même si objectivement elle n’avait rien fait de mal. Après tout ce n’était pas comme si c’était un crime de se balader la nuit parce qu’on arrive pas à dormir ? Bref, mieux vaudrait arrêter d’extrapoler la dessus et essayer de dominer la situation. C’est vrai quoi ! Elle avait largement dépassé la vingtaine, elle devrait être capable de ne pas se replier sur elle-même telle une vierge effarouchée à la moindre situation imprévue !Du coin de l’œil elle regarda ce jeune homme s’accouder à la rambarde pour profiter à son tour de l’air marin et de la belle vue. Ne sachant pas vraiment quoi dire ou faire, et surtout un peu prise au dépourvue, claire resta un instant silencieuse. Se décidant finalement à ouvrir la bouche pour remercier cet inconnu de l’avoir couverte, elle n’eut le temps de rien dire qu’il s’adressait à elle.
Claire l’écouta simplement et sourit gentiment face aux gentilles paroles prononcées par cet inconnu. Remettant une mèche de se cheveux derrière son oreille, elle finit par répondre d’une voix encore un peu mal assurée.

« Merci de m’avoir prêté votre robe de chambre, bien qu’il ne fasse pas très froid. Mais vous auriez du la garder, vous êtes encore moins couvert que moi, et risquez donc par conséquent, de tomber malade vous aussi. »

Claire retira doucement la chaude robe de chambre que lui avait prêté le brun quelques minutes auparavant, et la tendit à nouveau à son propriétaire. Elle s’en voudrait qu’il s’enrhume par sa faute, et puis de toutes les façons, elle était plutôt résistante comme fille, alors pas la peine de s’inquiéter… Mais à dire vrai, malgré la pénombre ambiante, c’était assez gênant pour la blondinette de savoir le jeune homme presque nu juste à côté d’elle.
Se rappelant soudainement que le sujet de ces prémices de conversation portait aussi sur les spectacle qu’offrait la mer Claire enchaîna.


« C’est vrai que c’est vraiment très beau. C’est assez contradictoire de la voir si clame et belle alors que dans quelques heures elle sera à nouveau déchaînée et effrayante… Un peu comme ce manoir lugubre ! »

Claire sourit simplement et sembla prendre conscience qu’elle ne s’était même pas présentée. Elle décida donc de remédier à cela immédiatement.

« Je m’appelle Claire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio Perral
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 560
Pensée du moment : Oublier mon cruel père et mes crétins de demi frères
Profession : Etudiant en droit?
Love : Ce mot existe?
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Peut être toi... J'espère que non
Indice De Survie:
72/100  (72/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Besoin de respirer (free)   Dim 1 Juil - 23:33

Apparemment la jeune femme semblait être intimitée ou gênée, mais par quoi? Le jeune homme ne saurait le répondre malgré qu'il avait tout de mêmes quelques idées. Peut être qu'elle était intimidée par le fait que le jeune homme l'ait surprise dans une telle tenue, ou qu'elle soit au contraire gênée par celle du jeune homme. Même le fait qu'elle rende la robe de chambre au jeune homme ne l'aida pas à savoir quel était le fond de la pensée de la jeune demoiselle. Il se contenta de lui sourire et de reprendre sa robe de chambre. Il la remit sur ses épaules, mais ne l'attacha pas laissant ainsi le devant entrouvert où on pouvait parfois appercevoir son corps.

Par contre si vous tombez malade il ne faudra pas m'en vouloir. Mais bon je me ferais une joie de jouer votre petit infirmier

Ce fut sur un léger rire qu'il avait dit cette remarque. Le jeune homme avait un peu oublié son caractère un peu silencieux de peur de représailles. Il faut dire que le jeune homme était trop habitué aux représailles de son père qui prenait souvent un malin plaisir à le battre sans même une raison. Mais son sourire cachait bien ce sentiment qu'il avait au fond de lui. Le jeune homme ne voulait pas qu'on le questionne sur sa famille, pas sur son passé. Il voulait le fuir. Et parler avec cette ravissante jeune femme lui permettrait peut être de faire une pause dans son destin. Ainsi elle s'appellait Claire. Le jeune homme était bien content de voir que son premier contact se passait bien malgré ce petit moment où la jeune demoiselle semblait être gênée. Souriant, Antonio lui proposa d'aller s'asseoir sur le banc qui permettait d'avoir une vue sur la mer. Acceptant sa proposition ils vinrent sur le banc s'asseoir côté à côté, à une distance raisonnable de chacun d'eux tout de même.

Enchanté Claire. Je suis Antonio pour ma part.

Le jeune homme se rappellait de cette demoiselle, du moins de son visage. Oui elle était aussi à la soirée de bienvenue cependant... mais elle ne semblait pas s'être amusée du tout. Il se rappellait de ce charmant visage mais pas de ce sourire. Au contraire il avait eu l'impression qu'elle était lassée déjà par son arrivée, qu'elle s'ennuyait. Apparemment son séjour ne lui plaisait pas. Antonio ne voulait pas non plus se montrer trop curieux, car là encore cela lui rappellerait trop son passé. Un jour en effet il avait trop fouillé dans le bureau de son père. Lorsqu'il fut surpris, ce dernier n'eut pas de remords en le fouettant le dos. D'ailleurs Antonio en avait gardé les marques, les cicatrices de toute cette enfance traumatisée. Il se détacha très vite de ces souvenirs et soupira légèrement avant de reprendre son regard sur la jeune demoiselle.

La mer est belle et dangereuse, c'est de là réside toute sa beauté qu'on en oublie le danger. Je sais que cela ne me regarde pas, mais je vous ai apperçue durant la soirée et...

Le jeune homme hésitait à vouloir faire part de ses remarques. Peut être qu'elle ne voulait pas en parler au jeune homme. Mais il fallait dire qu'au niveau conversation il n'était pas vraiment le partenaire idéal. Disons qu'il participait mais que trop rarement il lancait les conversations. Bref quoi qu'il en soit le jeune homme regarda la demoiselle avec un air légèrement hésitant. Mais il se rappellait du pourquoi il était venu ici. Il voulait s'affirmer, histoire de montrer à tous qu'il pouvait s'en sortir devant son père et ses demi frères, histoire de se prouver à lui même qu'il pouvait leur tenir tête. Et il devait donc avoir plus confiance en lui et cela peut importe les conséquences.

Vous n'aviez pas l'air réellement ravie d'être venue ici je me trompe. Mais ne pensez pas que je vous espionnais, c'est juste que...

Le comportement de la jeune femme lui rappellait beaucoup...lui. En effet il avait l'impression de se retrouver en elle lorsqu'il était plus jeune. Toujours à l'écart des autres, de peur que l'on découvre son secret et que son père s'acharne plus sur lui. Une peur qui nous pénétrait et prenait possession de nous. Il espérait que ce n'était pas le cas de la jeune demoiselle, il espérait ne pas revivre cela et de s'en libérer.

J'ai remarqué que vous étiez plutôt distante avec les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-and-survived.forum-2007.com/index.htm
Claire Prescott
J’ai un secret, ils avaient un secret. Ils sont morts, je suis en vie ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 254
Pensée du moment : On inspire, on expire et on sourit.
Profession : Modeste secretaire.
Love : Un amour perdu...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Quelqu'un à fait quelque chose de mal?
Indice De Survie:
55/100  (55/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Besoin de respirer (free)   Mar 3 Juil - 1:09

Claire ne se doutait pas que la gène qu'elle ressentait à ce moment présent était assez apparente pour qu'elle fusse remarquée par son interlocuteur. Malgré le fait qu'elle ait conscience de sa tendance à avoir des sentiments et des émotions assez exacerbés, elle comptait avant tout sur son self control et son sang froid pour la protéger du reste du monde, et lui permettre de rester aux yeux des autres une personne froide et indigne d'un quelconque intérêt. Ce qui avait d'ailleurs plutôt bien fonctionné jusque là !!
Certains se demanderont sûrement ce que le fait d'adopter ce genre de comportement pouvait bien apporter. Cela devait même sembler être quelque chose de tout bonnement inutile pour le plupart des personnes normalement constituées... Mais pour Claire c'était une façon plutôt efficace de tenir les autres éloignés d'elle. En effet, la blonde s'en voulait toujours pour ce qui s'était passé chez les Parker et n'arrivait pas à expier sa faute... Ainsi de peur non seulement d'être découverte mais aussi de blesser quelqu'un à nouveau, elle préférait dresser un mur entre sa petite personne les les autres membres de la race humaine.
La plupart du temps, sa simple timidité et le fait qu'elle soit introvertie suffisait à tenir le reste du monde à une distance adéquate, les gens ne la trouvant pas assez intéressante pour lui porter une quelconque attention, mais il se trouvait que ce soir la présence de ce jeune homme était assez imprévue, tant et si bien qu'elle en avait oublié de chausser son masque de froideur. Ce qui était on ne peut plus dérangeant puisqu'elle avait perdue l'habitude d'être naturelle avec toute autre personne que sa jeune soeur. Nénamoins il était à présent un peu tard pour devenir indifférente. De plus elle ne voulait pas blesser cet invité qui n'avait somme toute rien demandé, ni rien fait de mal... Et puis elle devait avouer que d'une certaine façon elle n'avait pas envie de se refermer une fois de plus. Que risquait elle à s'ouvrir, ne serait ce qu'un peu, juste une fois?

Toutes ses pensées existencielles se bousculaient dans son espirt légèrement embrumé par les effluves pas encore totalement disparues de l'alcool bu au cours de la soirée et par la fatigue qu'elle avait cumulée ses derniers temps sans s'en apercevoir vraiment. Ainsi n'avait elle pas remarqué qu'après avoir tendu, et rendu par la même occasion (^^), son peignoir au brun, elle avait continué à le fixer. Mais bon, elle le regardait sans le voir, perdue dans ses propres questionnements... Elle s'était juste, dirons nous, bloquée et était réstée coincée dans cette position.
Se fut d'ailleurs la voix du jeune homme qui la sortit de ses pensées. Abasourdie quelques secondes, elle mit un certain temps à saisir le sens de ses mots. Lorsqu'elle percuta enfin la petite blague elle eut elle aussi un léger rire tandis que ses joues se tintaient encore légèrement... D'ailleurs elle se serait bien donné des claques mentales pour être aussi faible! Non mais oh, quelle gourdasse! il fallait qu'elle se resaisisse et vite... Elle était là en vacances pour sa soeur, elle devait rester sage et ne pas laissé son pauvre petit esprit influençable vagabonder vers d'impures pensées, surtout que là ca devait frôler le détournements de mineurs. Il fallait qu'elle inspire et qu'elle expire... Haaaaaan, elle était vraiment pitoyable à perdre pied à la moindre minuscule allusion (TT_TT). Son dernier recours c'était de se faire nonne dès son retour à Londres! Ouais, c'était une idée ça, mais peut être pas si bonne que ça après tout, mariée à Dieu ça devait vraiment pas être un bon plan vous le nombre de femmes qu'il possédait déjà! Humpf, quel pervers n'empêche celui là, il se permettait d'être extra polygame en plus le fourbe! Oula, on s'égare un peu beaucoup du sujet là non?
Bref, Claire toujours un peu gênée mais bine plus détendue vint donc s'asseoir avec Antonio, puisque tel était son nom, sur le banc suite à sa demande.
Souriant elle répondit sans même s'en apercevoir vraiment, aux paroles du brun son attention se reportant un instant sur la mer scintillante.

"Antonio !? C'est un bien joli prénom. Bien plus original que le mein en tout cas. C'est espagnol? J'ai toujours rêvé d'aller en Espagne, là ou le soleil brille doucement sur l'Andalousie. Manger de la paella et me baigner dans la méditerrannée! "

Elle eut un léger soupir avant de se tourner de nouveau vers son interlocuteur un joli sourire aux lèvres.
La conversation continua et Antonio parla de la mer et de sa dangérosité. Cela crispa Claire pendant une fraction de seconde, un bref flash lui revenant en tête. La remous brutaux, les cris, l'eau glacée... La blonde secoua légèrement la tête pour chasser toutes ses images inopportunes de son esprit et se concentrer à nouveau sur la conversation qui avait à nouveau dérivée. En effet, le brun lui disait maintenant qu'il l'avat vu durant la soirée de bienvenue... Elle, elle devait avouer ne pas l'avoir remarqué, elle s'en sentait d'ailleurs légèrement confuse mais que voulez vous. Elle avait cessé de porter réellement attention aux personnes présentes après sa troisième coupe, qui était malheureusement arrivée à une vitesse fulgurante jusqu'à ses lèvres. Après cela, vu qu'elle n'était pas de ceux qui tiennent très bine l'alcool, l'esprit de Claire était parti sur une autre dimension ou règnent les gentilles petites carottes loin de tous ces vilains lapins enragés! Hum, est il utile de préciser que Claire était euh... "lapinophobe" ? x'DD
Breffons... Claire attendait donc la suite de cette discussion et regardait Antonio du coin de l'oeil jusqu'à ce qu'il commence à s'expliquer pour finir par avouer qu'il la trouvait distante avec les autres. La blonde sourit et rit même légèrement une fois encore en repensant à ce morceau de la phrase de son interlocuteur : "Ne pensez pas que je vous espionnais".
L'aînée des Prescott passa une main lasse sur son visage et fit une petite moue. Alors comme ça elle avait été si rapidement grillée. Il fallait avouer que son comportement avait été assez associal... Bien qu'elle veuille se tenir éloigée des autres, elle devait avouer que ce monde de paillettes et de gens superficiels ne lui plaisait pas vraiment non plus. Ainsi n'avait elle fait aucune véritable effort pour s'intégrer. Il ne fallait donc pas s'étonner à ce que certaines personnes aient remarquées son manque d'enthousiasme flagrant.
Réfléchissant, pesant le pour et le contre... pensant à ce qu'elle devait dire ou ne pas dire Claire finit par ouvrir la bouche. pour la refermer pantoite quelques secondes après. Se mordillant légèrement la lèvre inférieure, signe qu'elle était en grande réfléxion, elle finit par parler de nouveau en plaisantant légèrement.

"Mon déplaisir était donc si flagrant ce ça ?!"

Question plus réthorique qu'autre chose, qu'elle venait de poser pour meubler la conversation surtout. Elle entortilla une mèche de ses cheveux autour de ses doigts et reprit.

"Vous avez raison, je suis de nature distante... Je n'aime pas vraiment me lier avec les autres... A dire vrai ce voyage ne m'emballait pas tellement, et il ne m'emballe toujours pas. Mais c'était une bonne occasion pour passer du temps avec ma jeune soeur."

Elle sourit à Antonio, estimant s'être assez bien expliquée sans en avoir trop dit. Elle ne voulait pas dire qu'elle emmenait ici sa soeur et s'occupait d'elle parce qu'elle était atteinte d'une maladie incurable et mourrante par conséquent. Claire ne voulait pas de la pitié des autres, et elle ne voulait pas que les autres regardent sa soeur avec tristesse, cela ne ferait que trop lui rappeler le fait qu'elle était malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio Perral
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 560
Pensée du moment : Oublier mon cruel père et mes crétins de demi frères
Profession : Etudiant en droit?
Love : Ce mot existe?
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Peut être toi... J'espère que non
Indice De Survie:
72/100  (72/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Besoin de respirer (free)   Ven 6 Juil - 1:52

Avec attention, attentif, observateur, le jeune homme fut ainsi imprégné par les propos de la jeune demoiselle. Elle ne semblait apparemment pas ravi de ce séjour et elle le faisait savoir. Mais combien de personnes étaient au courant de cela? Quelque chose disait dans la tête d'Antonio qu'il devait être le seul que la jeune demoiselle avait bien voulu relever cela. En tout cas il apprenait quelque chose d'intérêssant. Elle était venue dans le but de passer de bons moments avec sa soeur, jeune soeur, donc il devait donc comprendre petite soeur. Mais alors pourquoi tant de mélancolie? Antonio ne voulait pas connaitre davantage car cela faisait surement parti tout de même du jardin secret de la jeune demoiselle. Il lui adressa un léger sourire histoire de maintenir une certaine bonne relation. Ainsi la jeune femme n'aimait pas se lier avec qui que ce soit, Antonio espérait qu'il serait une exception et non pas pour confirmer la règle. Le jeune homme avait toujours adoré la compagnie et pas seulement féminine. Mais même avec une bonne compagnie, ne vous attendez pas à ce qu'il révèle tout de lui, d'ailleurs le jeune homme était plutôt réservé lorsqu'on parlait sur sa personne. En effet il ne disait que peu de choses sur son passé et arrivait souvent à changer de sujet. Ce qui fit de lui une personne fortement mystérieuse, alors que le jeune homme ne voulait aucunement qu'on s'intérêsse sur sa petite personne. Il n'était pas du genre vantard bien loin de là au contraire. Le jeune homme était tout le contraire vous l'aurez compris, enfin bref. Après cette brève interlude qui nous permettait de nous enfuir de l'air maussade de la pauvre Claire, le jeune homme se redressa pour regarder la jeune demoiselle dans les yeux. Il n'aimait pas voir un visage triste, surtout lorsque ce dernier était fortement ravissant et qu'on avait du mal à ne voir autre chose qu'un sourire sur ce charmant minois.

Eh bin si le plaisir vous envie, je peux toujours vous préparer une paella un de ces jours si vous le désirez Mademoiselle. Je ne suis pas un fin cuisinier, mais je ne vous empoisonnerais pas pour autant.

Sur ces mots le jeune homme eut un léger rire, un peu amusé par ses propres propos. Bon certes ce n'était pas forcément drôle ce qu'il avait dit, mais c'était un moyen pour montrer à la jeune demoiselle de prendre la vie du bon côté. Il avait l'impression qu'elle était en train en fait de sombrer, de couler, de foutre sa vie en l'air. Pourquoi une telle impression? Antonio ne le savait pas, il y avait bien de choses qu'il ne pourrait pas expliquer. Il dirait que c'est l'instinct, mais bien peu de gens penseraient ainsi. Et pourtant, voir une jolie demoiselle sans le sourire, qui semblait perdre tout espoir et pris de lassitude, lui donnait cette étrange impression. Peut être que la mission d'Antonio était de redonner un semblant de sourire à la jeune demoiselle et pour cela ce n'était pas en sombrer lui aussi dans la mélancolie ou nostalgie qu'il allait pouvoir l'aider. D'où l'apparition de ce sourire certes un peu naïf et simplet, mais où on pouvait voir une certaine volonté d'aider. Il était tout de même sympa ce Antonio à vouloir aider tout de monde, une générosité formidable, malgré sa naïveté et sa maladresse. Posant sa main sur le menton de la jeune demoiselle et lui relevant le menton il lui sourit en face et pouvait ainsi voir son charmant minois, sur lequel il serait facilement tomber sous le charme.

Eh bin passez donc du bon temps avec votre soeur Claire. Agissez pour ne rien regrettez. Je ne veux pas m'imiscer dans votre vie privée, mais je suis sûr qu'un sourire sur votre charmant minois ne pourra que rendre plus éclatant le joyau que vous êtes

Il fit une légère caresse sur la joue de la demoiselle, sans aller plus loin cependant. Il fallait dire que le jeune homme ne voulait aucunement lui faire croire qu'il était en train de la séduire. Déjà que lorsqu'il devait passer à l'action, le jeune homme se sentait mal à l'aise rien qu'à l'idée de penser qu'il devait adresser des mots pour séduire. Parler avec une jeune femme ne le dérangeait pas vraiment, mais séduire lui donnait un blocage. Ba si jamais il devait penser qu'il était en train de séduire, il deviendrait alors tout rouge et se mettrait à bégayer se rendant ainsi plus bête qu'il ne l'était déjà. Bref ne pensez donc pas que le sang chaud hispannique procurait au jeune homme le pouvoir de devenir un Dom Juan. Si Antonio pouvait dire de telles paroles et agir ainsi c'était parce qu'il était avant tout touché par cette charmante personne. En était il charmé? Il était pour le moment trop tôt pour le dire, mais il fallait avouer que la charmante Claire ne laissait aucunement le jeune hispannique insensible, sinon il ne lui parlerait pas en ce moment même. Il n'espérait qu'une seule et unique chose: que cette entrevue ne s'arrête en ce moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-and-survived.forum-2007.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin de respirer (free)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de respirer (free)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin de conseil pour rénover un parquet au plafond
» besoin de vos idées pour le syndicat.
» Besoin d'un conseil maquillage sourcil
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Besoin d'aide pour la dissertation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur du manoir :: La Terrasse-
Sauter vers: