AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Evans
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 902
Age : 28
Pensée du moment : 1. J'ai toujours raison/ 2. Si j'ai tords, se référer au 1.
Profession : Lyceenne aventureuse [future baronne]
Love : Fiancée à Ulrich Van Perth ^^
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne !
Indice De Survie:
75/100  (75/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 13:10

[Tout le monde peut venir participer et foutre sa merde^^
Afin que ça soit plus rapide la longueur des topics sera d'environ 15 lignes max.^^]



Alice allait péter un câble...voila pas une journée qu'elle était arrivée sur cette maudite île du Nègre, voila pas une journée qu'elle avait emménagé dans ce satané manoir rempli de gens qu'elle ne connaissait pas qu'il fallait que le pire arrive...Premièrement, le maudit bois pourri des escaliers avait esquinté l'un de ses merveilleux talons Gucci, tout ça parce qu'elle avait eut l'étrange sensation d'être poursuivie dans le couloir et que, par sécurité, elle avait préféré descendre retrouver les autres...bref je vous passe les détails, son talon aiguille c'était accroché à une sorte de trou dans le bois et elle c'était étalée de tout son long, faisant un vacarme pas possible dans le manoir...Bon le point positif était que cette effrayante ombre avait disparu, mais qu'une bonne partie des invités se trouvant à l'étage étaient sorties pour voir ce qui se passait et ne c'était en aucun cas gêné pour se moquer de la pauvre fille...
Alice pour une fois avait carrément zappé de faire sa belle, elle c'était levée d'un bon, remarquant au passage que son jean Chloé était un peu déchiré au niveau du genou, merde c'était décidé elle maudissait désormais cet escalier pourri ! Bref elle c'était relevée et n'avait pas demandé son reste pour filer en bas dans le hall...zappant complètement son sac à main Chanel au sol...qui avait genre roulé dans un coin sombre...Je vous raconte même pas la catastrophe quand le dit sac à main est normalement quelque chose dont on ne se sépare jamais !

Alice avait alors oublié ce détail, préférant rattraper son arrivée en bas, marchant doucement et faisant désormais gaffe à là où elle fourrait ses pieds...se frayant un passage au niveau des convives, c'est là qu'elle remarqua LE drame, merde son sac à main...elle était pourtant sur de l'avoir il n'y avait pas cinq minutes !!! Quelqu'un avait du lui voler, merde ça pouvait être que ça !


Merde où est mon putain de sac à main ??

Sur ce coup là Alice c'était pas maîtrisée, c'était sorti genre tout seul et c'était surtout très vulgaire...apercevant une petite brune au milieu des convives qui avait justement un Chanel identique au sien accroché à l'épaule, elle accoura pour arracher le dit sac à main et le vider sur le sol sous le regard médusé de la foule et surtout de la petite brune qui n'allait pas tarder à se mettre également à criser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Dubois
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 509
Pensée du moment : Je suis parfaite, et alors ?!
Profession : Future Reine d'Angleterre voire Premier Ministre
Love : Personne n'est assez bien pour moi
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Toi, ou peut être toi en fait =]
Indice De Survie:
100/100  (100/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 15:03

[Bon j'mincruste, parce que j'ai pas le temps de faire un topic long avant de repartir bosser. Un topic collectif c'est donc parfait (a)]

Noémie était d'une humeur excessivement excécrable. Le manoir était bien loin d'être aussi lumineux et moderne que son hôtel particulier luxueux que ses parents avaient fait retapés par un décorateur Français totalement excentrique - et carrément canon par la même occasion, et doué au pieu en plus, sisi je vous jure que c'est possible - et il faisait froid en permanence. Ca devait venir de ces maudites pierres ou un trucu du genre mais c'était tout bonnement désagréable. La belle brune ne supportait pas d'ailleurs tout ce qui n'était pas moderne, alors là, elle était royalement servi. Et puis qu'est-ce qu'elle y connaissait elle, à ce genre de trucs ?! OK, son oncle était un aristocrate français à la moustache si parfaitement taillée qu'on avait l'impression qu'il était né avec elle et vivait donc dans un chateau quelque part dans la Province Française - et il cultivait même son vin cet alcoolique - mais bon, Noémie avait d'autres choses bien plus interessantes à faire que de venir se perdre chez ce vieil oncle bourru et ininteressant au possible donc elle et les châteaux n'étaient pas ultra copains. Les courants d'air, c'était mauvais pour la peau, tout le monde le savait... Bien sûr, la jeune femme tenait à sa peau. Qui allait être mise à mal étant donné que la promiscuité aussi, était super mauvaise pour les pores... Et elle avait appris qu'elle allait devoir partager sa chambre avec TROIS autres personnes dont sa crétine de soeur ! Non mais vous imaginez un peu le tableau ?! Elle qui n'arrivait déjà pas à partager son hôtel particulier avec ses parents, ça s'avérait plus que galère. Et non, je vous vois venir, Noémie n'était pas du tout égoiste, elle avait simplement besoin d'un minimum d'espace vital, tout comme chaque personne normalement constituée, je précise. Bref, la splendide brune était carrément sur les nerfs et il lui en fallait peu pour exploser littéralement. Ne vous en faites pas, elle allait vite reprendre ses esprits et servir des petits sourires hypocrites à tout bout de champ, tout en adoptant à la perfection l'attitude que la personne en face d'elle voulait qu'elle ait, du moins si celle-ci était un minimum distinguée et digne d'interêt bien sur. Genre le cousin canon de son meilleur ami par exemple, non ?! Comment ça, ça ne se fait pas ?! Noémie était Anglaise - Française également - et par conséquent, elle connaissait sur le bout des doigts toutes les règles du savoir-vivre. Après tout, sa famille était invitée chaque année au grand bal organisé par le palais royal, étant donné l'importance politique de son père dans le pays. Super classe, je sais mais arrêtez de baver, parce que ça, c'est pas super glam'. Bref, Noémie était donc avec d'autres convives, en train de montrer au monde combien elle était belle, souriante, aimable et surtout cultivée. Bref, la jeune femme parfaite... Elle ne jeta même pas un coup d'oeil à la furie blonde aux airs de clocharde avec son pantalon rapiécé qui déboula dans la pièce... Du moins jusqu'à ce que celle-ci lui arrache violamment son sac Chanel - une merveille de pièce UNIQUE offerte par Karl lui même - et en fit tomber le contenu sur le sol. Contenu carrément varié et surtout plutôt conséquent [voire préso c'est le sac de mary poppins ->] Evidemment, Noémie fulminait de rage et sa première intention fut de giffler cette impudente, qu'elle entendit parler plus vulgairement tu meurs. Oui, la belle brune détestait tout ce qui était vulgaire, de près ou de loin. Normal, elle était la classe incarnée. Elle se maitrisa histoire de ne pas laisser partir sa divine main et se contenta de jeter un regard assassin à cette blondasse peroxydée, la toisant de toute sa hauteur. A vrai dire, ce n'était pas difficile de d'être plus grande que cette pseudo catin. Puis, Noémie lâcha d'une voix tout à fait digne, quoi que glaciale, sans adreser un regard au domestique qui s'affairait à ramasser ses affaires. Dommage, elle aurait payé pour voir la blonde s'y coller.

Je savais que les Américaines étaient d'un vulgaire monstre et n'avaient aucune classe mais je ne les connaissais pas kleptomanes. J'espère que tu as une bonne excuse pour avoir osé posé tes sales pattes sur une pièce unique offerte par Karl en personne.

_________________

. Being nasty makes me feel good .
She lights up the room

Simply Perfect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Culmington
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 277
Pensée du moment : Tant que je vais bien, le monde peut s'arréter de tourner... Jmen fous!!
Profession : Emmerdeur professionnel xD
Love : Tout ce qui bouge et a une forte poitrine!!
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne !!
Indice De Survie:
98/100  (98/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 16:20

Et voila... Lance était enfin arrivé sur l'ile! Le matin méme pour étre exact. Et, depuis, il restait dans son coin. En réalité, il ne voulait pas trop se méler a toutes cette foule de riche en costume du dimanche. Ils étaient tous sur leur 31, tous en costume ou si bien habillé et coiffé... Cela en donnait presqu'envie de vomir au jeune homme! Lui, il était la avec un vieux baggy de couleur bleu délavé. Un pantalon qu'il avait des années et qu'il ne se lassait pas de porter. Il avait aussi un tee shirt noir a l'effigie d'un groupe de rock et une veste de la méme couleur par dessus. Autant dire qu'il faisait un peu tache dans le paysage. Mais, il avait soif et, tout les autres invités restaient trainailler au rez de chaussée. Alors, forcément, il devait de méler a eux. Il attrappa un verre de whyski, du pure malt en plus. Eh beh, on ne se refusait rien dans cet endroit. En entendant du vacarme dans le couloir, il sortit du salon pour se rendre dans le hall d'entrée, appercevant une blonde affalée sur le sol. Il resta la, a la regarder se relever tout en buvant son verre petites gorgées par petites gorgées. La furie blondinette lui passa devant le nez et se dirigea vers une jolie brune des plus élégante lui arrachant son sac a main au passage. Elle deversa ensuite ce dernier sur le sol comme si elle était folle pendant que la jolie jeune femme restait indignée, ne comprenant pas ce qui se passait, lui envoyant quelques répliques cinglantes au visage... Lance se mit a rire légéremment... Ca allait bientot dégénérer en bagarre entre filles... Non, c'était officiel, il ne regrettait pas d'étre venu!!
Il continua de boire son wisky tout en observant la scéne. Il avait eu peur l'espace d'un instant de s'ennuyer a mourir avec tous ces bourges mais, visiblement, il y avait des filles pas très nette dans le coin alors... il y aurait surement un peu plus d'ambiance que ce qu'il pensait!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Silverstone
J’ai un secret, ils avaient un secret. Ils sont morts, je suis en vie ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 172
Age : 27
Pensée du moment : Mon prochain film ? XD
Profession : Actrice
Love : On s'amuse d'abord et après on pense aux choses sérieuses
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Pourquoi pas tout le monde ?!
Indice De Survie:
80/100  (80/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 18:40

Après ma petite escapade dans la réserve et une rencontre avec l'une des invitées, il était donc temps pour moi d'aller à l'extérieur pour profiter pleinement du soleil comme je l'avais convenu. Entre temps j'étais montée à ma chambre pour y prendre lunette, crème solaire et magazines pour ne pas s'ennuyer. Tout semblait se dérouler convenablement, une journée ordinaire et il ne manquait plus que je fasse plus ample connaissance avec les autres personnes m'accompagnant dans cet endroit mais pour le moment je pense à moi avant tout. Une fois équipé, je me dirigea vers le hall mais des voix pas vraiment agréable retentirent dans le lieu... aie aie aie qu'est-ce qui se passe encore ?! Je ne peux donc pas avoir un peu de temps pour moi, à peine arrivée et il y'a déjà des problèmes. Je m'avance peu à peu afin de voir ce qui se passe et par la même occasion je me rapproche d'un jeune homme qui regarde lui aussi ces deux jeunes femmes qui étaient loin de sympathiser ensemble. Il semblait amusé par la situation et y'avait de quoi, vraiment pitoyable !
Je me rapproche donc du jeune homme, hors de question de tenter autre chose avec les deux furies mais je suis tout de même intriguée et curieuse par nature par tout ce qui peut se passer ici à présent, j'arrive sans faire de bruit près du grand brun disant doucement :


Qu'est-ce qui se passe ?

Pas le peine de se présenter, ce n'est pas le moment et je dois dire que c'est pas ce qui m'intéresse à l'instant précis. Mes yeux toujours rivés vers les deux jeunes femmes j'attends patiemment la réponse du mystérieux jeune homme...
Elles ne von pas en arriver aux mains j'espère ? Ce serait vraiment la cerise sur la gâteau et plutôt culotée de leur part de réagir ainsi alors qu'elles viennent tout juste de poser leurs pieds sur cette fichu île. Encore des filles qui veulent de l'attention dès le premier jours...je ne peux déjà pas les supporter =O


c'est petit sorry pas d'inspi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyourself.forums-actifs.com/index.htm
Claire Prescott
J’ai un secret, ils avaient un secret. Ils sont morts, je suis en vie ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 254
Pensée du moment : On inspire, on expire et on sourit.
Profession : Modeste secretaire.
Love : Un amour perdu...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Quelqu'un à fait quelque chose de mal?
Indice De Survie:
55/100  (55/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 18:51

Claire aussi était arrivée sur l'île du nègre le matin même. Elle avait pris l'avion en compagnie de sa soeur et avait failli mourir de peur. En effet étant juste claustrophobe et détestant les avions, elle avait passé tout le trajet férocement attaché à son siège un sac en papier sur la bouche pour bien respirer et rester calme. Tout ça sous l'oeil amusé de sa petite soeur tout à fait à l'aise dans cet environnement qui la terrorisait elle. Nan mais j'vous jure, quelle idée d'avoir accepté cette invitation et puis surtout de l'avoir emmenée avec elle... Néanmoins en jetant un regard en coin vers sa soeur assise à côté d'elle dans l'avion, souriante bavardant avec la vieille dame à côté d'elle et se moquant de sa claustrohpobe de grande soeur elle ne regrettait plus d'être là, peu importait combien elle flippait au moment même. elle était heureuse de la voir heureuse, et c'était pour elle tout ce qui comptait.
Lorsque Claire finit par mettre pied à terre après ce qui lui avait semblé être une éternité elle se rendit vers la chambre qu'on lui avait attribuée pour se passer un peu d'eau sur le visage et se remettre d'aplomb. En effet, elle se sentait on ne peut plus pâteuse et légèrement nauséeuse de surcroît. ainsi passa t'elle l'après midi à se reposer avant de descendre se joindre aux convives, ce qui était la moindre des politesses après tout. elle ne pouvait se permettre de rester enfermée toute la journée sous pretexte qu'elle n'avait ps envie de se mêler à la foule.

Alors qu'elle descendait les escaliers elle assista à la chute d'une blonde dont le talon s'était apparament coincé dans une marche. La jeune femme deboula les escaliers dans une grand fracas avant de ses relever légèrement abasourdie en oubliant...son sac qui avait roulé dans un petit coin.
Se pressant, Claire ramassa le dit sac et l'epousseta légèrement avant de descendre rapidement pour retrouver la propriétaire du dit sac qui semblait assez cher. Malheureusement le hall était rempli par les curieux qui s'étaient régalés du spectacle offert par la chutte de la jeune blonde. Claire se mit sur la pointe des pieds et chercha un petit moment le centre de l'attention avant de se décider à evoluer parmis cette foule de badauds hostiles.
La femme ne se sentait vraiment pas à l'aise parmis tous ces gens bien habillés et plein aux as. Elle, elle ne portait que son petit pull marron, un jean et une petite écharpe beige en laine et avait l'impression d'être un vilain petit canard parmis tous ces grands cygnes gracieux. Malgré tout elle bomba le torse et décida de rester fière. Peut être était elle une mauvaise herbe parmis toutes ces fleurs bien entretenues mais au moins elle assumait et elle survivrait.
Elle passa devant un jeun homme qui était, disons, habillé un peu comme elle, c'est à dire qu'il n'était pas sur son 31 et elle lui fit un léger sourire ainsi qu'à la jeune femme à côté de lui qu'elle avait rapidement croisé dans l'après midi puisqu'elles partageaient la même chambrée, avant d'entendre du bruit non loin et de reconnaitre la propriétaire du sac.
Immédiatemment elle se rendit près d'elle et la voyant au sol en train de farfouiller dans des affaires qui ne semblaient pas être les siennes sous les yeux désaprobatteur d'une grande brune élégante, elle se pencha et lui tendit sa main.

"J'ai trouvé votre sac après que vous soyez tombée."
Dit elle gentimment en souriant. Peut être que parmis tous ces gens faux et superficiels devait elle passer pour une simplette, mais cela lui passait un peu au dessus de la tête. après tout ce n'était pas comme si elle se souçait des "qu'en dira t'on".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Evans
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 902
Age : 28
Pensée du moment : 1. J'ai toujours raison/ 2. Si j'ai tords, se référer au 1.
Profession : Lyceenne aventureuse [future baronne]
Love : Fiancée à Ulrich Van Perth ^^
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne !
Indice De Survie:
75/100  (75/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 19:09

On se foutait d'elle ? Oui ça ne pouvait être que ça, tout ça ne pouvait de toute façon n'être qu'une mauvaise blague ! Alors qu'elle venait d'arracher le sac à main d'une grande brune plutôt classe pour le vider sur le sol, la brune en question la poussa...putain de merde elle c'était gourée, non c'était pas son sac à main, sur le sien il y avait évidemment ses initiales en lettre de platine et là les initiales étaient de loin de ressembler à un A.E. Non, les initiales étaient surtout N.D.
Alice releva la tête, la brune semblait bouillir de rage, elle en profita pour insulter les américaines, alors ça c'était la meilleure, elle la traitait même de kleptomane, tout ça parce que son maudit sac avait été offert par Karl en personne...C'était beaucoup trop pour la jeune blonde, elle la poussa par les épaules, se mettant à hurler et se moquant royalement d'être le spectacle des autres.
Vulgaire ?? Ca c'est la meilleure, non, miss grande gigasse, non je suis pas vulgaire, je suis juste en colère...bordel c'est pourtant pas compliqué, je veux et j'ai besoin de mon putain de sac à main...
Alice bouillait de l'intérieur, mais se contenait de son mieux, au lycée elle aurait déjà bondi sur cette petit prétentieuse pour la griffer au visage et lui faire regretter ses maudites paroles, mais là c'était beaucoup trop important, il lui fallait son sac, sans lui elle n'allait tout bonnement pas survivre, c'était là où se trouvait tout ce dont elle avait besoin, tout son attirail de survie...
Kleptomane ?? C'est une blague, on vient de me voler mon sac et c'est moi la Kleptomane ??
La petite blonde crispa ses poignets, là c'était clair et net, elle avait plus qu'envie de la frapper, de lui donner une bonne gifle afin de lui faire comprendre qu'on ne parlait pas de la sorte à une Evans !...mais un évènement tout à fait inattendu, la bouleversa tout à fait...une blonde, plutôt simplette venait de s'approcher d'elle pour lui tendre...SON SAC A MAIN ! Elle arracha le dit sac des mains de la blonde sans même la remercier et se dépêcha de l'ouvrir pour vérifier qu'il soit bien à lui et surtout qu'on lui est rien pris...soulagé d'avoir retrouvé cet objet si précieux, elle soupira...tout en lançant un regard noir à la bonde :
Je peux savoir ce qui t'as pris de prendre mon sac ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Summers
»Ch0colate Admin« Je Suis une Femme .. Pas une Fillette !
avatar

Féminin Nombre de messages : 224
Age : 30
Pensée du moment : Chhooocccollattt Miam ^^ Sur un beau brun ;)
Profession : Photographe
Love : It's My Little Secret
Date d'inscription : 22/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Elle/Lui la !! ==»
Indice De Survie:
88/100  (88/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 19:11

La jeune femme était arrivée en fin de matinée, Elle avait installer ses affaires et avait un peu visiter les lieux, après avoir croiser un jeune homme au salon, Elle était aller avec sa caméra sur le bord de l'eau faisant de magnifique photographies de la vue qu'ils avaient, parmis le brouillard léger qui se dispersait doucement, Elle avait pris aussi des photos du manoir, qu'elle trouvait un peu délabré mais qu'elle trouvait magnifique pour faire des photos.. Elle avait remarquer que quelqu'un l'oberservait par une fenêtre .. Mais bon de ce qu'elle avait pu voir, elle n'était pas la seule à être inviter ici .. Elle avait passer quelques heures à l'extérieur et c'était même asise un moment pour respirer l'air un peu marin. Elle se dirigea vers la manoir, il ne restait que quelques personnes à l'extérieur .. Elle entra dans le hall d'entrée puis elle vit de jeunes femmes et un jeune homme .. qui était tous la .. Elle les regarda un peu bizarre, Le jeune homme buvait un wisky, une jeune femme avait l'air énervé et une jeune femme aux airs timide lui tendit un sac à main, Elle arqua un sourcil a nouveau puis afficha un sourire un peu gênée .. Était-elle arriver a un mauvais moment.. Elle referma la lourde porte et fit quelques pas .. un peu la tête baissé mais pas trop.. C'est la qu'elle entendit la jeune aux cheveux blond clair comment à s'énervé d'avantage! Parlant de kleptomane .. La jeune femme arrêta de marcher un peu gênée .. Elle regarda la scène sortant son côté curieuse puis elle regarda la jeune brune qui se demandait comme elle ce qui se passait .. Elle entendit alors que la jeune femme c'était fait voler son sac à main.. Vu les allures et les marques des vêtements de la jeune femme .. Cela devait être un sac à main de grand designer .. MAis de la a être aussi folle de rage .. Elle regarda la jeune femme prendre le sac à main que lui tendit la petite femme aux airs timide .. et qui l'accussa de lui avoir prit .. Chelsea commenca a monter quelques marches tout en regardant la scène .. Elle avait l'air d'une folle dingue .. et elle se demandait dans quel endroit elle c'était fourrée .. Elle lui avait carrément arrager le sac des mains sans un mot avant de l'accusser immédiatement. Il fallait avouer que la jeune femme était tout le contraire, donc elle sentait déjà qu'elle sentenderait pas super bien avec cette personne, mais bon vu le nombre de personne ici .. une de plus ou une de moins ! Cela ne ferait pas grand différence. Elle afficha un sourire aux autres et passa une mèches de ses cheveux et commenca a monter .. Elle prit une photo de l'entrée avec le jeune homme et les 4 jeunes femmes .. Sans Flash pour plus de discrétion et s'assoiya dans les marches n'ayant pas trop envie de monter dans sa chambre et profitant de l'action qui se passait! Fallait avouer que les distractions étaient rare ici ..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Culmington
Qui dit homme ne dit pas coupable.. Vous êtes sexistes ma parole…
avatar

Masculin Nombre de messages : 277
Pensée du moment : Tant que je vais bien, le monde peut s'arréter de tourner... Jmen fous!!
Profession : Emmerdeur professionnel xD
Love : Tout ce qui bouge et a une forte poitrine!!
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne !!
Indice De Survie:
98/100  (98/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 19:25

Lance soutenait toujours son verre de whisky juste devant ses lèvres. Il souriait tout en observant les deux demoiselle. La blondinette semblait vraiment étre une hystérique. Elle lui plaisait deja. Tout a coup, il sentit une présence a ses cotés et une douce voix féminine s'éleva jusqu'a lui. Il baissa la tète, pouvant ainsi appercevoir une jolie demoiselle. Elle lui demandait ce qui se passait. Il arqua un sourcil puis, d'un ton froid, il demanda.
-J'ai une tète de comère ou quoi !?
Puis, il reporta son attention sur les deux jeunes femmes. Une autre jeune femme passa devant lui. Elle lui adressa un sourire. Il put ainsi se endre compte que finalement, il n'était peut étre pas le seul a ne pas étre vétu a la dernière mode. Enfin, il se sentait moins seul la. Elle portait a la main un sac dans le méme style que celui dont le contenu venait d'étre renversé sur le sol. Et, voila qu'elle le tendait a l'autre hystérique. Ah, c'était donc ca le problème. Lance souria puis, reposa son regard sur la brunette a ses cotés.
-L'hystérique en train de s'enerver comme une folle a du perdre son sac a main et, elle accuse la jolie brune de lui avoir volé! En gros, elle nous fait une petite colère!!
Il haussa les épaules puis, but une nouvelle gorgée de sa boisson. Cela n'était pas très bon. Il ne devait pas boire. Cela était déconseillé a cause de sa maladie... Mais bon, il était censé éte guéri n'est ce pas!!?? La blonde hystérique continuait de faire son scandale au milieu de la pièce et maintenant, c'est l'autre blonde qu'elle accusait d'avoir volé son sac. Lance secoua légéremment sa tète de droite a gauche. Pitoyable. Typique d'une gosse de riche!! Il continuait de fixer la scène quand les portes de l'entrée s'ouvrirent, laissant place a une superbe créature... Interressant... Ce séjour commencait a vraiment lui plaire. De l'ambiance, des jolies filles, de l'alcool, un manoir... Que réver de plus !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Dubois
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 509
Pensée du moment : Je suis parfaite, et alors ?!
Profession : Future Reine d'Angleterre voire Premier Ministre
Love : Personne n'est assez bien pour moi
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Toi, ou peut être toi en fait =]
Indice De Survie:
100/100  (100/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 20:55

Ah bon elle était en colère ?! Non, sans blague. En plus, elle la prenait pour une idiote, cette blonde vulgo peroxydée était une hystérique de premièe, le genre de perosnne qu'il vaut mieux éviter si l'on souhaite garder toute sa classe et sa dignité. Comme si Noémie avait besoin de ses explications bidons, en plus. Evidemment qu'elle s'était rendue compte que la jeune fille était enervée, elle avait un minimum de jugeotte, ELLE. Mais ce n'était pas une raison pour s'acharner sur la pauvre innocente qu'elle était, tout de même (a). Merde, son père - pourtant sang pour sang français - avait tout de même était proclamé LORD, ce n'était pas rien. Rien que pour cela, elle lui devait forcément le respect. D'ailleurs, la brunette se promit de coller un procès à cette fille dès son retour à Londres de toute manière ça ne la choquerait même pas étant donné que - c'est bien connu - les Américains sont les rois du procès facile. Couillons. Auraient-ils genre totalement oublié que leur si beau pays n'est qu'une ancienne colonie Anglaise ? On dirait oui [La mégalo c'est abusé xD]. Rien n'allait sur cette foutue île et Noémie regrettait presque d'être venue se perdre dans ce manoir gigantesque et glacial, ou le moindre courant d'air avait le pouvoir de vous hérisser les cheveux sur la tête, même si vous aviez passé des heures entières à les faire lisser par votre coiffeur personnel. Vouz voyez le désastre en somme. Oui, Noémie pouvait paraître légèrement superficielle comme ça, mais prenez garde ! Elle adorait se faire passer pour la ravissante idiote de base histoire de mieux vous enfoncer par la suite. Tout un art, je suis d'accord. Mais après tout, elle comptait bosser dans la politique alors, elle ne faisait que s'entrainer.

Et pour un vulgaire sac sans doute acheté dans une friperie, tu as besoin de jurer tous les trois mois ?! C'est bon si tu voulais te faire remarquer tu as gagné alors maintenant tu peux te taire et remonter tranquillement dans tes appartements afin de quémander un jean digne de ce nom.

Ajouta-elle en désignant d'une moue dédaigneuse son pantalon troué. Oui trouer un jean Chloé - les seuls qui vous faisaient des fesses plus que parfaites - était un crime réel aux yeux de la belle brune, qui en temps que fan de tout ce qui était classe et glamour était une vraie fan de certaines maisons de couture qui employaient des matières nobles et Chloé était très bien vue. Noémie jeta un coup d'oeil autour d'elle et remarqua qu'un léger attroupement s'était formé. Un garçon et quelques filles. GE-NIAL. Maintenent on allait l'assimiler à cette pauvre dinde de blonde. Super. Déjà être comparée à une roturière c'était tout bonnement humiliant mais avec une blondasse genre stéréotype de la pom pom girl, c'était encore pire. Le voyage était fichu et Noémie n'avait plus qu'à sauter sur son meilleur ami et se l'accaparer tout le séjour étant donné qu'il allait être le seul à oser l'approcher désormais. Réjouissant comme situation, je sais.

Oui, Kleptomane est le terme approprié. Quoiqu'en y reflechissant bien j'ajouterai Hystérique en plus.

Noémie ne lâcha pas la blonde des yeux, la regardant de ses superbes yeux bleus (a) tout en lui adressant un sourire délicieusement désinvolte, celui qui paraît totalement innocent pour n'importe quelle personne mais qui a le don de mettre hors d'elle la personne concernée, seule amen à le comprendre véritablement. Fort heureusement pour la brunette, une autre blonde - au secours - dans le genre fadasse, trop gentille et insipide vint ramener le précieux sac à l'hystérique de service. Fort heureusement,le domestique venait juste de finir de ramasser ses affaires et lui tendit avec un sourire poli, auquel elle répondit par une moue agacée: il avait été bien trop long. Même Greta n'osait pas la faire attendre aussi longtemps, sûrement parce que la Slave devait savoir que Noémie était au courant de la petite histoire de sauterie qui unissait son connard de père - dont elle ne devait pas salir l'image en public - et cette triple catin aux trois couches de fond de teint. Jetant un coup d'oeil désinteressé à Alice puis à l'autre blonde, Noémie hausas les épaules avec désinvolture et ajouta d'un ton à la fois narquois et malicieux

Bon, je vois que vous faites parfaitement la paix, je m'en voudrais de rompre une si belle harmonie. On se recroisera sûrement, de toute manière...

Noémie laissa planer la fin de sa phrase avec une espièglerie non dissimulée et se rapprocha du groupe qui parlait, laissant les deux blondes à leur altercation pathétique.

_________________

. Being nasty makes me feel good .
She lights up the room

Simply Perfect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Prescott
J’ai un secret, ils avaient un secret. Ils sont morts, je suis en vie ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 254
Pensée du moment : On inspire, on expire et on sourit.
Profession : Modeste secretaire.
Love : Un amour perdu...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Quelqu'un à fait quelque chose de mal?
Indice De Survie:
55/100  (55/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Sam 30 Juin - 21:16

Alors que Claire tendait gentiment son sac à la jeune femme blonde, dans le but tout à fait innocent de le lui rendre pour ne pas qu'elle se fasse plus de soucis que necessaire et pour ne pas que son précieux sac soit volé, la dite blonde lui arracha l'objet de toute cette agitation des mains si violement que Claire crut bien qu'elle allait lui arracher la main avec. Fronçant légèrement les sourcils et voyant le regard noir que lui lançant cette jeune fille, elle l'écouta calement lui demander ce qu'il lui avait pris de prendre son sac.
Une personne autre que Claire se serait insurgée, aurait crispée les poings et hausser le ton en expliquant qu'elle n'avait pas volé le sac mais l'avait simplement gentiment et aimablement rapporté à sa propriétaire, complètement hystérique et capricieuse de surcroit. La phrase animée se serait sûrement terminé pas quelques chose du genre "la prochaine fois tu te bougeras les fesses toute seule pour retrouver ton vieux sac pourri". Oui, sa mère, si elle avait été là, aurait sûrement dit quelque chose comme cela, ce qui serait tout à fait justifié en fin de compte vu l'attitude qu'adoptait cette fille qui devait avoir pas moins de dix ans de moins que Claire. Mais voià, il se trouvait que Claire n'était pas sa mère, souriant toujours, son visage n'exprimant aucune trace d'animosité elle lui répondit calmement. Après tout, elle n'allait pas s'énerver pour si peu, non seulement cette phrase venimeuse ne la touchait pas mais en plus elle savait que réagir ferait trop plaisir à cette blondasse qui somme toute ne rêvait que d'être le centre de toutes les attention vu son comportement excessif.
Bref, elle lui répondit donc le plus naturellement du monde, comme si elle lui avait adressé un merci poli, qui aurait été plus approprié dans cette situation.

"J'ai pris votre sac parce que vous l'aviez laissé tombé. Mais bon puisque cela vous dérange la prochaine fois je le laisserais trainé dans la poussière là ou tout le monde pourra le prendre et le garder. Si vous n'êtes pas capable de vous en rendre compte par vous même je n'y peux rien."
Cette phrase aurait pu paraitre ironique, ou cynique voir même ayant un but blessant, mais elle l'avait juste dit gentiment. Après tout si elle préférait chercher son sac seule et risquer d le perdre à tout jamais. Etait ce réellement le problème de Claire? Non. N'est ce pas. donc pas de quoi en faire un caca nerveux. de toute façon ce n'était pas cette gamine qui bavait encore dans son bavoir qui allait la mettre en colère.

Alors que la femme allait s'en aller et laisser là la jeune fille elle rajouta tout de même.

"Faites attention la prochaine fois que vous descendez les escaliers. Vous auriez pu vous faire très mal Miss."
Elle se détourna de cette jeune fille pour s'approcher du petit buffet boisson, on lui proposa d'ailleurs une coupe de champagne qu'elle accepta avec une petite moue et un merci poli avant d'aller s'asseoir sur l'un des fauteuil disposés dans le hall. Elle se massa une instant les yeux commençant sérieusement à regretter sa Londres natale. Sans compter que si tous les gens étaient aussi agréables que cette demoiselle, elle allait rapidement craquer. Mais bon, il fallait qu'elle se reprenne, qu'elle inspire, qu'elle expire et qu'elle sourie. Il fallait qu'elle se rappelle le véitable pourquoi de sa venue. Passer de bonne vacances avec sa soeur. Hum. On inspire et on expire.
Prenant une gorgée de champagne elle se sentit un tantinet mieux, attendant de voir ce que la suite de cette soirée annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Evans
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 902
Age : 28
Pensée du moment : 1. J'ai toujours raison/ 2. Si j'ai tords, se référer au 1.
Profession : Lyceenne aventureuse [future baronne]
Love : Fiancée à Ulrich Van Perth ^^
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne !
Indice De Survie:
75/100  (75/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   Dim 1 Juil - 14:24

La brune lâcha l'affaire, elle ramassa son sac tout en la traitant de parfaite hystérique. Alice ferma un instant ses yeux, se disant au plus profond d'elle-même que tout ceci ne pouvait pas être vrai, qu'elle devait sans doute être en train de se faire des films...bref tout ça était tellement affreux, tellement horrible qu'elle ne parvenait pas à y croire ! Et puis cette blonde était sortie de nulle part, et lui avait tendit son sac...le sien, son vrai sac à main, son magnifique Chanel marqué de ses propres initiales et contenant tout ce dont elle avait besoin pour survivre dans cet enfer ! La brune en profita pour s'éclipser, chose qu'Alice comprenait, c'était pas la joie d'être de cette manière sous le regard des autres, elle ajouta toute fière d'elle qu'elle les laissait faire la paix, et dire qu'elle osait se moquer d'elle devant tout le monde, c'était vraiment le bouquet ! Elle soupira, Alice avait terriblement envie de pleurer, mais pourquoi est-ce qu'il lui arrivait autant de conneries, pourquoi était-elle aussi maladroite ? Et dire que habituellement elle passait surtout pour la gentille fille a qui on aime parler et se confier, là elle avait résolument tout faux, elle venait sans aucun doute de se mettre plus de la moitié des invités à dos, et ça en l'espace de 5 misérables petites minutes !
La blonde se mit à parler à son tour, très calmement, d'un calme presque énervant, elle précisa qu'elle avait trouvé son sac, et qu'elle ne l'avait pas volé et qu'elle était venue le lui rendre afin d'être sympa et d'éviter que quelqu'un de mal intentionné le dérobe...c'était plutôt gentil en fait...de quoi foutre bien les boules à la petite blonde...Elle ne prononça pas un mot écoutant encore la grande blonde simplette, bordel qu'elle se sentait stupide...Claire ajouta alors qu'elle ferait mieux de faire attention la prochaine fois, qu'elle aurait put se faire mal, et d'ailleurs c'est à ce moment précis qu'elle s'aperçu que son genou lui faisait un mal de chien...c'était également le moment parfait pour rattraper le coup et montrer aux autres ses fabuleux talents de comédienne, elle se jeta dans les bras de la blonde se mettant à pleurer.
Oh je suis désoléeeeee...je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai paniquée mais je ne voulais en aucun cas vous blesser...je me sens tellement mal depuis que je suis arrivée, je vous en pris, ne tenez pas compte de mon comportement...je suis tellement désoléeeee...
Bref les regards étaient toujours tournée vers elle, mais là au moins elle ne passait plus pour l'hystérique, juste pour une pathétique fille...merde c'était vraiment la catastrophe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il court, il court le lapin blanc...[Topic collectif]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Rez-de-chaussé du manoir :: Le Hall D'Entrée-
Sauter vers: