AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenons nous dans les bois pendant ... xD [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helena Prescott
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Pensée du moment : Est-ce qu'il se débatterait si je lui sautais dessus ?
Profession : Étudiante en Droit
Love : C'est quoi ce mot déjà? Je suis pas sûre d'avoir compris!
Date d'inscription : 28/06/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne: Personne
Indice De Survie:
60/100  (60/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Promenons nous dans les bois pendant ... xD [ Libre ]   Ven 29 Juin - 23:09

    Fatigue? Était-ce le mot qui définit ce qu’Hell ressent en ce moment ? Sûrement, 9 heures d’avion était-ce qu’elle venait de faire pour se rendre ici. Et en plus déjà que l’avion et elle n’est pas une superbe histoire d’amour, comment expliquer qu’elle ait eu à le prendre? Pour ce rendre ici bien sûr, pourquoi par contre ? Pour passé du temps avec sa grande sœur adorée, car elle ne voulait pas que cette dernière s’y rendre seule. Helena serait-elle un peu trop protectrice envers sa grande sœur, chose assez bizarre à mentionnée puisqu’elle était la plus jeune celle sur qui tous le monde devait veiller pour que rien ne lui arrive. Sauf qu’Hell en avait marre qu’on s’occupe d’elle. Depuis qu’on avait découvert sa maladie tout le monde était sur son cas. Comment leur expliquer gentiment qu’elle allait bien et qu’elle n’allait pas se laisser tuer comme ça par une maladie alors qu’elle voulait simplement vivre sa vie comme les autres. Sa famille avait beau être fière d’elle et l’aimée le plus profondément possible, jamais ils n’auraient pu comprendre une tel chose car perdre une fille pour eux et bien c’était…perdre une fille! Enfin bref, ce voyage en avion elle l’avait détestée, toujours à fermer les yeux ,essayant de ne pas trop penser au fait qu’elle volait au-dessus de la terre ferme et qu’au moindre faux gestes elle pourrait se retrouver comme certaines personnes, morte après avoir foncé dans une gigantesques montagnes. Un peu trop rêveuse notre Helena, oui à la limite du possible même! Une fois les pieds sur terre elle avait criée de joie, vous l’aurez sans doute devinez que sa plus grande peur est celle de ne plus toucher le sol! Puis par la suite elle avait du marcher pendant quelques temps pour se rendre à la résidence, si c’est comme cela que l’on puisse le nommer puisqu’en y arrivant notre chère Hell en eu la chair de poule, pour le nombre de fois que cela lui arrive en voyant une maison, on peut dire que quelque chose devait se passer à l’intérieur mais Hell ne pouvait dire ce que c’était bien sûr!

    Une fois rentrée dans la résidence elle en fit le tour complet, elle avait besoin de savoir où et dans quoi elle allait être pendant quelques temps. Combien de temps vraiment ? Elle n’en savait rien du tout! C’était sûrement le plus beau et le plus étrange des sentiments qu’une fille pouvait ressentir vous savez mais c’était ainsi et elle n’y pouvait rien. Après tout avoir vu et revu pour être sûr qu’elle n’avait rien manquée de très majeur. La jolie rousse se décida enfin à aller prendre de l’air. Enfermée à l’intérieur n’était pas ce qui lui allait, elle avait l’impression d’être comme un chat en cage mais qu’il n’y avait aucun trou pour respirer, qu’on ne lui donnait que très rarement de l’eau et de quoi manger. En faite, pour elle rester à l’intérieur sans sortir c’était comme mourir! La question qui venait dans sa tête en ce moment était quel direction allait-elle bien pouvoir prendre .La droite ou la gauche? Savait-elle de toute façon où la droite ou la gauche menait ? Nah pas vraiment, mais comme elle disait souvent ‘Je m’en fiche ‘ Alors elle prit la gauche, espérant n’y croiser personne .On ne sait jamais il peut s’agir d’un fou qui vient de sortir de nulle part et qui voudrait la tuer? Alors marchant tranquillement, rien sur les oreilles voulant être prête à entendre le moindre bruit qui pourrait y avoir à ce moment précis. Rien, c’était ce qu’elle entendait .Bien sûr le chant des oiseaux n’en faisait point partie. Elle les aurait bien tué ces derniers. Pourquoi en avait-elle après de simples oiseaux? Car chaque matin ils ne pouvaient s’empêcher de chanter pour n’importe quel raison et cela la réveillait! Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n’y est pas. Elle ne cessait de chanter cette chanson chaque fois qu’elle était seule à marcher dans un secteur qu’elle ne connaissait pas très bien. Avait-elle peur? Non, elle était simplement sur ses gardes. Elle avait bien raison puisqu’il ne fallut qu’environ 8 secondes avant qu’elle n’entende des bruits de pas. Elle se tourna rapidement, ses réflexes lui servait très souvent puis d’une voix hésitante à parler elle finit par dire.


    Qui est là ? Montrez-vous, où…je crie au meurtre !

    Tous ce qu’elle avait trouver à dire? Et bien ce n’était pas la meilleure chose qu’elle ait dit de sa vie laissez-moi vous le dire. Ne voyant toujours rien bougez, n’entendant rien par la même occasion elle continua son chemin. Avait-elle hallucinez le bruit qu’elle avait entendu? Après tout, elle venait de faire un long voyage d’avion et elle était extrêmement fatiguée, elle pouvait bien tout avoir eu une illusion. Peut-être était-elle en train de rêver alors simplement pour en être sûre elle se pinça. Finalement elle était bien éveillée et ce qu’elle venait de faire lui faisait mal! Elle continua sa ballade dans les bois, c’était où elle croyait être en tout cas, puisqu’il y avait des centaines d’arbres, des milliers d’oiseaux et rien comme sons ce qui la rendait encore plus nerveuse que naturellement. Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n’y est pas .Voilà la comptine qui revenait, la seule différence était qu’il ne s’agissait pas de la voix d’Hell ou même de ses pensées, mais plutôt de la voix d’une autre personne. Ce qui signifiait qu’elle n’était plus seule après tout. Elle regarda autour d’elle, essayant de repérer celle qui semblait bien disperser dans le bois. Malgré le fait qu’elle ait une très bonne oreille la rousse ne put trouver d’où le bruit venait, tout ce qu’elle avait réussi à trouver fut une petite cabane qui ressemblait à celle où les bûcherons ont pour entasser tous leur bois. Se promenant autour de l’abris elle y trouva toute sorte d’instrument, comme une hache qu’elle prit dans ses mains lorsqu’elle entendit le nouveau bruit.

    Sortez d’où vous êtes, votre petit jeu ne m’amuse plus

    La question était, est-ce que le jeu l’avait déjà amusée? Non, n’y croyez pas une seule seconde car depuis qu’elle était dans ce fichu bois elle n’avait que la chair de poule et
    Elle ne trouvait aucunement cette sortie très reposante, elle aurait mieux apprécié une petite baignade dans l’eau froide que de se faire espionner, car il lui semblait que c’était ce dont il s’agissait ici. Toujours la hache dans ses mains elle avança vers le premier arbre qu’elle vit vers sa droite puis respira un bon coup avant de regarder derrière et à sa grande surprise elle y aperçut quelqu’un et se mit à lâcher un cri. Les nerfs était ce qui avait causée ce cri,la personne qui se situait en derrière de l’arbre lui avait foutu une de ses trouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle Seigner
Je suis une femme… Les films d’horreurs et d’actions ce n’est pas mon truc…
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 34
Pensée du moment : Faudrait peut-être que j'aille chez le coiffeur ? ^^
Profession : Quoi ? Désolée, je connais pas ce mot.
Love : I Love Myself xD
Date d'inscription : 03/07/2007

Feuille de personnage
Je soupçonne:
Indice De Survie:
20/100  (20/100)
Fréquentations:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant ... xD [ Libre ]   Mer 4 Juil - 0:29

Je me baladais tranquillement dans le manoir, me demandant bien ce que je fichais ici, d’ailleurs, pourquoi je suis venue là moi ? Pourquoi faut-il toujours que je m’embarque dans des situations auxquels, je le sais, je ne vais pas me dépêtrer toute seule ?
Bon, j’ai toujours la vieille excuse de « bah j’suis blonde j’y peux rien c’est dans ma nature ! » bah… j’dois avouer que là, j’aurai pas tord de le dire.
En effet, je ne voix pas du tout pourquoi je me suis entraînée dans cette aventure alors que mes parents m’avez payés un magnifique voyage au Bahamas avec toutes mes copines, pfff, moi, en bonne « blonde » que je suis, je leur ai répondu que j’avais reçu une invitation de la part du couple O’Nyme qui m’invitaient sur l’Ile du Nègre, en plus, tout le monde sait que cette île est mal réputé, qu’elle est hanté, mais non, moi, j’ai quand même voulu y aller…ralala…décidément, je suis irrécupérable.

En plus, qu’elle ne fut pas ma déception en voyant l’état déplorable de ce manoir, le plancher craque, les vitres sont mal dépoussiérées, il y a des toiles d’araignées sur pratiquement tous les lustres, et OH MY GOD !!! Il faut en plus partager les chambres ! Je dois bien vous l’avouer que quand j’ai su cette nouvelle, il est bien évident que j’ai tout simplement failli faire une crise cardiaque ! Oui, vous avez bien entendus, une crise cardiaque ! Heureusement qu’au moment de l’annonce il y avait une chaise juste à côté de moi sinon je crois que je serai tombée dans les pommes à coup sûr !

Tiens, en parlant du manoir, je suis toujours en train de le visiter au moment où je vous parle, et bien ce n’est pas très reluisant tout ça, pas du tout même, je me demande même si je ne vais pas aller à l’hôtel ce soir, je ne pourrai jamais réussir à dormir dans une telle porcherie ! Je n’ai pas était élevé comme ça ! J’ai quand même ma fierté à entretenir ! Ca se trouve, il y a sûrement l’un des nombreux hôtels à mes parents sur cette île qui sait ? De toute façon, si ce n’est pas le cas, j’irais dormir au Carlton ou au Ritz, il n’y a aucun souci.

Je marche, je marche, et je re-remarche, sans m’arrêter, sans même savoir où je vais , ça se trouve, je suis même au deuxième étages comme au rez-de-chaussée qui sait, ha tiens, une araignée qui vient me tenir compagnie, allez, oust, du balai, vas-t’en, tu dégages oui !!!!
Je la sache alors d’un grand geste de la main qui la fit rouler jusqu’au bout du couloir dans lequel je me situe et regagne à mes occupations, et quels occupations dites moi, se balader dans un couloir où les tapis sont mangés aux mites et où les araignées viennent mettre leur nez partout comme ça, bah dis, beaucoup aimeraient être à ma place j’suis sûr.

Je me mit alors à soupirer, pas de soulagement…nan, d’ennuie, d’exaspération, du plus grand agacement qu’on ait encore jamais vu, houlala, il fallait à tout prix que je sorte de cette infâme endroit moche et qui empeste par-dessus le marché !

Je ne sais pas alors ce qu’il me prit, mais mes jambes se mirent alors à courir le plus vite possible sans vraiment que je le leur demande, en faite, je crois qu’elles avaient tout simplement devinées que je n’avais qu’une envie : SORTIR DE CETTE ENDROIT AU PLUS VITE !!!!

Escalier, porte, escalier, porte, cul de sac -_-‘, escalier et enfin…LA SORTIE !!!

Je mis alors mon nez dehors et pris une très grande bouffée d’air frais, haaaaaaaaa, que cela faisait du bien, on se sentait renaître après ce que je viens d’endurer, j’vous jure.
Quelques minutes passèrent et je releva alors la tête vers la lisière de la forêt et y vit une jeune femme rousse y rentrer à l’intérieur.
Mon dieu, que je plaignais cette pauvre enfant…non, pas qu’elle soit rentrée dans le bois, ça, je m’en contre-fiche, nan…s’est le fait qu’elle soit rousse ! (xD),
Bah oui, cela ne doit pas être facile pour elle de se faire appeler poil de carotte ou j’sais plus quoi encore…donc, je voudrais rendre hommage aux personnes qui peuvent aider ces gens là, je veux bien sûr parler des…COIFFEURS ! ^^ Donc, une minute de silence s’il vous plaît, merci………………………puis zut j’ai pas le temps moi, dix secondes c’est largement suffisent ! Maintenant qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire……..Tiens ! Et si je suivais la rouquine ? Non ?? Allez…juste pour rigoler…

Un sourire alors diabolique se fit alors voir sur mon visage tout en me dirigeant vers le bois, quelques mètres plus loin, j’arrive enfin au bord et m’engouffre à l’intérieur du bois, toujours avec se sentiment machiavélique qui coule dans mes veines.

Je fais bien sûr attention de ne pas me faire voir puis tendit l’oreille à l’entente de sa voix…mais qu'est-ce qu’elle disait, elle parlait quand même pas toute seule, si ?
Ha nan…elle chante ! Allez, si je faisais les cœurs pour lui tenir compagnie ?


- Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas.


Je la voix alors quelque peu sursauter et m’empêche de pouffer de rire rien quand voyant son air terrorisé et angoissé.

- Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas.

Alors là, sa y’est, j’en suis sûr, elle est au bord de la crise d’angoisse, mais qu’est-ce qu’on se marre quand même, moi, cachée derrière mon arbre et elle qui va à moitié pisser dans sa culotte tellement elle a la frousse^^

C’est alors que je vois la jeune femme surgir pile devant moi avec…OMG ! Une hache à la main ! Je lâche alors tout comme elle un cri de terreur à en faire briser du verre tout en agitant mes deux mains comme une folle.


- Mais t’es dingues ou quoi ?????!! T’as bien failli me décapiter avec ton machin là !

Je n’en revenais pas, un peu plus et on pouvait me dire adieu ! Au revoir Michelle…alors sa, jamais !^^

[J'espère que ce n'est pas grave que se soit moi qui ai répondu ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenons nous dans les bois pendant ... xD [ Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois, pendant que la fée n’y est pas (Septembre 004)
» Promenons-nous dans les bois
» (red) promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas.
» "Walden ou la vie dans les bois", Thoreau
» Hasardons-nous dans les bois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur du manoir :: L'Abris Bois-
Sauter vers: